vendredi 13 mai 2022

LA GARDIENNE DES PORTES de Ilona Andrews




DINA DEMILLE
#1


Editions Bookmark
Collection Urban Fantasy
Parution: 11/05/2022
264 pages
17 euros en papier






☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 de Dina Demille de Ilona Andrews  ☇



Un roman dont le seul but est d'être fun.
Aucune autre prétention.
Pari réussi !



L'AVIS DE PHOOKA:



Avant d'aller plus avant dans cette chronique, il est bon de resituer le contexte du roman. En effet, ce roman (premier d'une série de 5 tomes il me semble) est à la base un projet "pour le fun" pour lequel les auteurs publiaient en ligne sur leur site web, quelques paragraphes puis échangeaient avec les lecteurs et ainsi de suite. Du coup, aucun retour en arrière ni aucune modification possibles. Tout ceci est clairement expliqué dans les remerciements et donne un éclairage différent sur le roman.

Parce que fun, il l'est oui. Sans conteste. Et on sent que les auteurs s'en sont donné à cœur joie. Dina est une aubergiste. Jusque là, rien que de très normal me direz-vous. Sauf que son auberge, Gertrude Hunt, située dans une petite ville du Texas,  n'est pas une auberge comme les autres. Elle est en effet un refuge pour toutes les entités venant de mondes parallèles. L'auberge est en quelque sorte vivante et se remodèle selon les besoins. Elle est liée à Dina qui en est la gardienne et sa "magie" combinée à celle de l'auberge permet à l'ensemble de fonctionner. Quand je mets des guillemets à magie c'est tout à fait intentionnel puisque par "magie" il faut comprendre technologie extrêmement avancée. Avancée au point où technologie se confond avec magie.

Toute créature peut venir loger dans cette auberge et une fois que le prix en est payé, Dina en tant qu'aubergiste doit tout faire pour les protéger.
Mais voilà que les chiens du quartier se font zigouiller par une bestiole pas sympa. Dina ne comprend pas pourquoi Sean, ancien militaire mais surtout loup-garou, récemment installé dans le quartier ne fait rien pour arrêter ça. Et comme Dina n'a pas la langue dans sa poche, elle va aller lui remonter les bretelles ...

Sauf que Sean ignore tout de l'origine des loups-garous, il ne sait pas que ses ancêtres sont originaires d'une planète aujourd'hui disparue. Ha oui, parce que dans ce récit tous les intervenants sont des extra-terrestres venant de planètes lointaines ou de mondes parallèles. Extra-terrestres oui mais on y retrouve néanmoins comme personnages principaux un loup-garou ... et un vampire. Dina pouvant jouer le rôle de la sorcière. Manque d'originalité diront certains ? Peut-être mais pour moi c'est juste un grand délire. Les loups-garous ont été créés artificiellement par manipulation génétique pour en faire des soldats et les vampires sont des créatures extra-terrestres vivant en "Maisons". Arland, est le maréchal de la Maison Krahr de la Sainte Anocratie Cosmique et avec ses deux mètres et ses cheveux blonds bouclés en est l'archétype. En tant que maréchal il en est le défenseur et avec son armure il est un soldat des plus impressionnants et son sourire révèle des dents horriblement aiguisées. 
Arland et Sean vont se retrouver "par hasard" dans l'auberge de Dina et à eux trois ils vont affronter un mercenaire extra terrestre des plus dangereux.

Mais vous savez quoi, l'histoire on s'en fiche, même si elle tient la route. On sent bien qu'elle n'est qu'un prétexte. Elle est bien construite certes, mais le but c'est de nous faire découvrir des personnages et des mondes différents et d'y prendre un maximum de plaisir. Quand Sean traite Arland de "boucle d'or" quand la testostérone monte en flèche, quand le suspense est à son comble, toutes les saveurs explosent. Franchement au début du roman j'ai eu des doutes, trouvant que c'était trop. Trop "what the fuck", trop n'importe quoi, trop délirant, trop caricatural et puis j'ai compris que c'était le but et là j'ai dévoré tout le reste en un rien de temps. Vraiment !

Vous cherchez encore une raison de le lire ? Je vous suggère une petite discussion entre Sean et Arland:

- Quelles sont tes intentions envers Dina, demanda Arland sur l'écran
- Ça ne regarde que moi, répondit Sean.
- Hmmm... J'ai passé mon temps libre à analyser la littérature populaire auprès des jeunes femmes de cette planète. On devrait toujours étudier le champ de bataille.
Sean lui jeta un coup d'œil
- Et?
- Je te suggère d'abandonner. D'après mes recherches, dans un triangle amoureux vampire-loup-garou, c'est toujours le vampire qui remporte la fille à la fin.
- Vraiment?
- Vraiment.

Belle conclusion non? Ça vous donne le ton. Si vous cherchez un roman sérieux, passez votre chemin. Si vous avez envie de fun et de délires. Foncez !








4 commentaires:

Lianne - De livres en livres a dit…

Il faut savoir qu'à la base cette série est partie d'un bonus fait pour les fans, une histoire par épisode que les auteurs avancent petit à petit sur le blog, gratuitement. Ensuite ils recoupent le tout en "saisons"/tomes qui sont publiées en auto édition.
D'ailleurs le tout nouveau tome est en toujours en train d'avancer en ce moment même.

Du coup on ne peux pas dire que ça soit vraiment fait pour le sérieux de la chose, mais plus pour le plaisir de faire un truc original et tout.
Après c'est sur qu'avec les années la série est devenue très populaire et du coup elle a prit de l'ampleur, mais ça reste toujours du un peu WTF.

A noter que les "vampires" sont appelés comme ça, mais qu'en fait ils n'ont rien du vampire tel qu'on se l'imagine. Ils ne vivent pas la nuit, ils ne boivent pas de sang, ils ne craignent pas le soleil ni l'ail, ce genre la (de mémoire).

Je pense que les auteurs aiment bien faire des "faux vampires" dans leurs livres, vu que c'était déjà le cas dans les Kate Daniels, ou les créatures appelées Vampires n'étaient pas du tout les vampires traditionnels.

Phooka a dit…

Oui c'est exactement ça et c'est ce que j'essaie d'expliquer dans cette chronique ( y compris le contexte ;)). C'est totalement WTF mais dans le bon sens. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire.
Effectivement les vampires ne sont pas des vampires au sens classique du terme . Arland explique d'ailleurs très bien d'où viennent les superstitions à propos de l'ail et de l'eau bénite 😂😂

L'ours inculte a dit…

Je vais le prendre, j'ai même pas encore commencé Kate Daniels mais Madame ourse a lu toute la saga et les deux autres débuts de nouvelles séries (aurelia ryder, hugh d'ambray). Un truc plus WTF pourra lui plaire

Gilwen a dit…

Très belle conclusion en effet 😂 et belle chronique pour un roman qui le mérite. Que du fin cette série. J'aime beaucoup la façon dont le bestiaire est détourné, très iconoclaste, c'est imaginatif et drôle à la fois.