lundi 17 mars 2014

MAUVAISES EAUX de Inger Wolf




Éditions Mirobole
347 pages
21 euros


4ème de couv :

Deux femmes disparaissent sans laisser de traces à Århus. Le même automne, un paysan découvre dans un de ses champs, sous un tas de pierres, deux valises contenant deux corps de femmes. La peau de la première victime présente une multitude de traces en « Y » comme autant de petites incisions, les cheveux de la seconde sont piqués d’une fleur rarissime qui pousse essentiellement dans les prairies américaines. Le commissaire Daniel Trokic, en charge de l’enquête, devra s’intéresser de près aux rituels d’Afrique noire, aux vieilles mines de charbon danoises et aux sangsues….


L'avis de Dup :

Mais que se passe-t-il à Århus, deuxième ville du Danemark ? C'est ce que se demande l'équipe de la crim qui oeuvre autour du commissaire Trokic. Avant ils n'avaient qu'à démêler des querelles familiales, des rixes d'alcooliques, mais jamais autant d'horreurs que depuis quelques années. L'an dernier, un fêlé avec des guêpes ( Nid de guêpes ), et maintenant, deux corps de femmes gravement mutilés sont retrouvées dans des valises !

Après l'autopsie, ils sont face à des indices pour le moins surprenants. Et non, je ne vous dirai rien ! Juste qu'un indice les renvoie aux USA, un autre à des rituels vaudou d'Afrique de l'ouest. Quant aux nombreuses marques cutanées relevées sur le peu de peau restant d'une des victimes, il s'avère qu'elles sont dues à des sangsues...argh. Je savais que je n'aimais pas les serpents, je me savais arachnophobe, mais depuis cette lecture je peux rajouter à la liste des bébêtes honnies les sangsues ! Quelle horreur !


Il faudra de la ténacité et surtout l'association des capacités intellectuelles de toute l'équipe pour avancer dans cette enquête. Mais il leur faudra du temps aussi, or du temps, ils n'en ont plus, une autre jeune femme correspondant au profil des deux autres victimes est portée disparue. 



Retrouver Daniel Trokic, ce danois d'origine croate, toujours secondé par Lisa qui a en poche quelques DU de profilage, et un Jasper à l'esprit acéré fut un plaisir. Suivre les méandres de leurs recherches, les rouages de leurs cerveaux et leurs déductions, passer à côté du détail qui aurait dû fait tilt, s'engouffrer à fond sur une piste et se retrouver dans une impasse. Enrager. Repartir à zéro, inlassablement mais aussi dans l'urgence, une vraie course contre la montre. Tout cela est admirablement décrit par Inger Wolf et plonge le lecteur au sein de cette équipe d'investigation policière. L'écriture de cette auteur est efficace, fluide, agréable. 


L'intrigue est tordue à souhait. Je défie quiconque de se douter un instant de l'identité du coupable ! Et ce que j'aime plus que tout : quand on assiste à l'arrestation musclée du coupable désigné par tous les indices, qu'on approuve nous aussi la décision des flics... et qu'il reste une bonne trentaine de pages ! Rhaaa, il est machiavélique le scénario mis en place par l'auteur. Je me suis fait avoir comme une bleue, et j'adore ça !!! 

Les éditions Mirobole sont allées piocher une sacrée bonne pépite au Danemark en la personne d'Inger Wolf. Nid de guêpes m'avait déjà beaucoup plu. Mauvaises eaux est un polar passionnant et super bien ficelé.Il confirme pour moi le talent de cet auteur que j'inscris dans ma liste interminable d'auteurs à suivre absolument. Avis à tous les amateurs !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire