lundi 7 décembre 2015

Troisième volet de l'ITV de NABIL OUALI


Troisième page donc de cette ITV participative

Pour lire ou relire les propos précédents, comme pour zieuter la carte
en couleur des six royaumes de Ferva , c'est ICI et









Mae govannen !

Bienvenue, salut/salam/shalom... fanfares et ritournelles, canards et tourterelles, cafards et grosses sauterelles.

Alors... que je vous explique... Les administratrices de BookEnStock, mesdames Dup&Phooka, qui ont déjà tenté de couler ma jeune carrière avec deux horribles chroniques, ont décidé de me consacrer un « Mois de... ».  Histoire de m'achever, une bonne fois pour toutes.
Quand Dup m'a demandé si j'étais intéressé, je me suis d'abord demandé quel genre de réponse elle attendait. « Hmmoui... allez, pourquoi pas... ? », « oh, chouette alors... ! ».

Évidemment, j'ai refusé. En substance, j'ai du répondre quelque chose comme « JAMAIS, PLUTÔT CREVER !! ».
C'est très mal passé, et l'affaire a pris d'inattendues disproportions : elles m'ont fait chanter, j'ai pleuré (un peu), puis j'ai cherché sur les internets pour trouver un tueur à gages... et en fait c'était bien au-delà de mes moyens, financièrement parlant. DU COUP, je me suis dit « fais de la promo pour tes bouquins, gagne plein de fric, et tu pourras l'engager ! »
Pas fou, le filou.
Donc, si je suis ici, c'est uniquement pour vendre mon bouquin (n'allez pas vous imaginer des bêtises, svp), pour pouvoir engager Tony le Marrant, pour qu'il s'occupe de ces geôlières, pour qu'elles ne m'obligent pas à faire ce « Mois de... ».
Un plan ingénieux, s'il en est.

Enfin bon, tout ça pour dire... J'ai subi moult interrogatoires au Koweit, au Liban (notez l'anagramme fameux), au Pérou et plus récemment à Versailles, quand un type m'a effrontément demandé l'heure devant au moins cinq personnes.
Autant vous dire, je suis blindé. Mais alors, indestructible. Vous pouvez balancer toutes vos questions, je ne vous lâcherai rien ! Je ne participerai pas à cette mascarade !

D'ailleurs, comme je suis d'humeur exécrable, je vais prendre les devants et prévenir certaines questions en balançant immédiatement les réponses. Ouais, je crache sur le système et ne respecte rien.

Je m'appelle Nabil Ouali, j'ai 24 ans (âge provisoire), j'ai grandi dans les Hauts-de-Seine et j'y vis toujours. Mon numéro de sécu est le 190129206406999. Comme tout le monde (à en croire 102% des CV de ce pays), j'aime la musique, j'aime sortir avec mes amis et j'aime m'amuser. Des fois que vous en douteriez.

Sinon, grosso merdo, j'ai cinq centres d'intérêts majeurs :
        l'écriture,
        les arts martiaux,
        la philosophie,
        le cinéma,
        les jeux vidéo/de rôle

Toute question posée sur un de ces sujets sera rejetée avec une véhémence toute particulière.


Bisous bisous... et haut les cœurs !



****************************************


Paikanne :


Bonsoir,

As-tu, pour le moment, plusieurs projets "sur le feu" ? Si oui, travailles-tu plusieurs récits en même temps ou bien as-tu besoin que l'un soit "terminé" avant de passer au suivant ?

Nabil :


Bonjour !

J'ai plusieurs projets "sur le feu" comme tu dis, mais n'en travaille qu'un seul à la fois. Du coup je dirais plutôt "au frigo", en fait. C'est une question pratique : j'aimerais sortir un ouvrage par an à peu près, donc je ne veux pas m'éparpiller.
Le risque serait de délaisser des choses qui me tiennent à cœur en dégringolant dans une en particulier. Donc les projets font la queue !
Et puis, c'est aussi une question de temps... je n'écris pas très vite, et je ne peux pas y passer plus de quelques heures par jours.


Ramettes :



J'ai remarqué que les éditions Mnemos avait une tendance à faire des livres magnifiquement illustré. .. alors peut être un jour aurons nous une version illustrée de la trilogie. Question : es tu prêt à voir tes personnages imaginés dessinés par un dessinateur ? A moins que tu sois toi même dessinateur à tes heures...

Nabil :


Sans problème, je pense...


J'aimerais beaucoup voir quelqu'un les traduire en dessins, se les réapproprier.

Je décris peu mes personnages, la personne serait obligée d'y mettre un peu d'elle... ! Ce serait intéressant.



Et je sais pas dessiner. Mais alors, zéro.


Dup :


Bonjour Nabil. 

Comme tu l'auras remarqué, j'aime bien rebondir sur tes réponses. Qu'appelles-tu ne pas écrire vite ? Tu as quoi, qui comme référence ?

Et pour élargir un peu la question, travailles-tu avec d'autres auteurs, genre cocyclique (je ne suis pas sûre de l'orthographe de ce site d'auteurs).

Nabil :

Je n'écris pas vite par rapport à mon propre sentiment. En fait, je devrais même plutôt dire que je n'écris pas assez... "facilement".
J'ai l'impression de faire un boulot de fourmi. Je construis le texte syllabe après syllabe, c'est fastidieux, c'est lent, c'est long...
Mais j'imagine que c'est plutôt courant, non ? Je sais pas.
L'essentiel, c'est que malgré tout, ça me convient, ça me correspond.

Évidemment, ce serait bien plus facile si je dégueulais un chapitre d'un seul jet, en bloc, sans revenir dessus, en quelques heures.
Plus facile... mais pas forcément préférable.
Comme j'ai dit, pour l'instant, cette manière d'écrire me convient. Elle me rassure, peut-être.

Sinon, je travaille seul. J'ai appris récemment l'existence de plateformes du genre de ce dont tu parles, et je trouve ça très bien si des auteurs y trouvent leur compte. Mais pour ma part, ça ne m'attire pas du tout.

Je me suis contenté de bêta-lecteurs pour le T.1, mais j'ai envoyé le T.2 à Mnémos directement. Je pense faire pareil pour le T.3. On verra bien !


Allison :


Je ne sais pas si ce sont mes questions qui sont super biens, ou si ce sont tes réponses qui sont trop cool mais... Ouahou ! Merci pour tous ces détails sur les prénoms (oui, pour Frimas, j'avais un peu deviné seule haha !)



Je viens de partir en salon et de revenir, et j'avais mis ton roman sur le coin du bureau pour le prendre dans le train... je l'ai donc bien sûr oublié. Ze frustration. Mais je le finis demain. (Oui, je raconte ma vie, coucou) 



Les projets au frigo, ils se passeront dans le même univers ? :) 

Et ce sera forcément de la fantasy ?

Nabil :


Je pense que c'est simplement l'accointance de nos swags respectifs...



Alors en gros, au frigo, j'ai quatre projets dans le même univers :


- un roman d'aventures sur l'enfance de Tara [qui est commencé],
- un roman d'aventures sur le père de Gweleth et la Grande Accalmie,
- un roman-épilogue horrifique post-Voix de l'empereur (j'en dis pas plus!),
- la transcription complète du Journal de Lizendurg.

Ensuite, dans d'autres univers/genres :

- un roman épistolaire sur fond de thriller vampirique/fantastique,
- une biographie fictive racontant l'ascension désabusée d'une athlète d'e-sport,
- une fiction politique sur un mandat présidentiel idéal,
- un roman érotique, sur l'ascension sociale par l'éducation sexuelle,
- l'adaptation romanesque d'un jeu vidéo que j'aime énormément (non, ce n'est pas Tales of Symphonia... mais c'est de la fantasy !), 
- un roman de fantasy/SF (le plus difficile/ambitieux pour l'instant).

Voilà, en gros, ce que je prévois pour les quinze prochaines années... 
Bordel, je viens de me donner le vertige.


Cette liste est bien entendue prévisionnelle et non-contractuelle...



Mariejuliet :

Oh le programme, je retiens : 
- une biographie fictive racontant l'ascension désabusée d'une athlète d'e-sport,
- un roman érotique, sur l'ascension sociale par l'éducation sexuelle,

et je me marre, j'ai hâte de les lire! :-D

Nabil :

Tu te marres ? Comment ça tu te marres ? Je t'amuse ?

Mariejuliet :

Euhhh mais non mais non O:-) en réponse au commentaire de Nabil.
Il va falloir que je trouve une question intelligente pour me racheter, mais là il est trop tard.

Nabil :

T'as pas intérêt à te louper...




Dup :


Pourrais-tu nous décrire une journée classique du Nabilus vulgaris variété Oualis qui m'intrigue toujours autant ? =D

Nabil :

Une journée-type ? Mais j'en ai plein... des journées-types.
Ça dépend surtout du jour de la semaine, non ?

Mais je vais choisir un type typique de journée-type. La journée-type de type "geekage tranquille du jeudi".

Journée-type n°478



7h30 : j'ouvre un oeil. "non". je le referme.

8h : j'ouvre les deux yeux. "bordel". j'attrape mon portable.

8h30 : j'ai fini de check FB/twitter/Gmail, je me lève, j'allume mon PC, je vais prendre une douche.

9h : mon PC a fini ses échauffements. je mets de la musique en sirotant un réglisse-menthe trop chaud.

10h : j'ai écrit trois lignes, c'est le festival.  

10h30 : "fuck". je vais jouer à Skyrim.

12h : je commence à avoir faim. j'arrête de jouer, et je taffe mon jeu de rôle.

13h : j'ai encore faim, du coup je me lève pour faire à manger.

14h : je mange.

14h30 : j'ai encore mangé trop vite, tant pis. je vais jouer à Skyrim.

15h30 : j'en ai marre de jouer à Skyrim. je joue à Payday2.

16h : j'en ai marre de jouer à Payday2, je retourne sur mon jeu de rôle.

16h30 : je prends un goûter (et je vous emmerde).

17h : je glande sur les interwebs.

18h : je vais reprendre une douche.

19h : je rejoins mes amis.

20h : on mange comme des malpropres.

21h : on décide de regarder un film.

23h : on choisit un film.

00h : on met le film.

2h30 : le film est fini, on rentre.

3h : je suis fatigué, j'ai sommeil. je joue à Skyrim.

3h30 : je me souviens que j'ai plus 15 ans. je vais dormir.

3h45 : je dors comme un bébé.



Non mais, franchement... Tu t'attendais à quoi ? :D


Allison : 




Que se passe-t-il ? Faut pas le laisser se reposer, le bougre ! 
"l'accointance de nos swags respectifs" tu permets que je la note ? Je la ressortirai dans ces moments où je veux paraître grave cool et cultivée tout à la fois. 

Je serai au rendez-vous pour la plupart de tes prochains écrits, alors ! (Je suis honnête, il y en a certains qui me semblent être de gros trolls cachés parmi de bonnes idées haha, genre ceux qui font marrer Mariejuliet...)

Bon, je l'avoue, je n'ai pas d'idée de question, je voulais juste relancer le truc... Alors je vais poser la question nulle de base, désolée :

Quelle est la question que tu aimerais qu'on te pose, et que l'on ne te pose jamais ? (et réponds-y, bien sûr, sinon c'est pas drôle) 

C'était le troll du soir, bisous ! 


Nabil :
Je te permets de l'utiliser uniquement pour draguer. Autrement, tu devras me verser des pénalités d'inaccointance.


Allison je te trouve très fermée. Mon roman érotique sera un chef-d'œuvre. Je vois déjà venir l'adaptation cinéma et son inscription au programme du BAC.
Tu rigoleras moins, ah !


"Quelle est la question que tu aimerais qu'on te pose, et que l'on ne te pose jamais ?"

Celle-ci.



Direction la quatrième page ►►►

15 commentaires:

  1. Bonjour Nabil.
    Comme tu l'auras remarqué, j'aime bien rebondir sur tes réponses. Qu'appelles-tu ne pas écrire vite ? Tu as quoi, qui comme référence ?
    Et pour élargir un peu la question, travailles-tu avec d'autres auteurs, genre cocyclique (je ne suis pas sûre de l'orthographe de ce site d'auteurs).

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas si ce sont mes questions qui sont super biens, ou si ce sont tes réponses qui sont trop cool mais... Ouahou ! Merci pour tous ces détails sur les prénoms (oui, pour Frimas, j'avais un peu deviné seule haha !)

    Je viens de partir en salon et de revenir, et j'avais mis ton roman sur le coin du bureau pour le prendre dans le train... je l'ai donc bien sûr oublié. Ze frustration. Mais je le finis demain. (Oui, je raconte ma vie, coucou)

    Les projets au frigo, ils se passeront dans le même univers ? :)
    Et ce sera forcément de la fantasy ?

    RépondreSupprimer
  3. Pourrais-tu nous décrire une journée classique du Nabilus vulgaris variété Oualis qui m'intrigue toujours autant ? =D

    RépondreSupprimer
  4. Oh le programme, je retiens :
    - une biographie fictive racontant l'ascension désabusée d'une athlète d'e-sport,
    - un roman érotique, sur l'ascension sociale par l'éducation sexuelle,

    et je me marre, j'ai hâte de les lire! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiii ! Et le roman épistolaire sur fond de thriller vampirique/fantastique aussi !!!

      Supprimer
  5. Euhhh mais non mais non O:-) en réponse au commentaire de Nabil.
    Il va falloir que je trouve une question intelligente pour me racheter, mais là il est trop tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as pas intérêt à te louper...

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    3. Du coups je suis toujours en train de réfléchir et je ne trouve pas.... :-D

      Supprimer
  6. Que se passe-t-il ? Faut pas le laisser se reposer, le bougre !
    "l'accointance de nos swags respectifs" tu permets que je la note ? Je la ressortirai dans ces moments où je veux paraître grave cool et cultivée tout à la fois.

    Je serai au rendez-vous pour la plupart de tes prochains écrits, alors ! (Je suis honnête, il y en a certains qui me semblent être de gros trolls cachés parmi de bonnes idées haha, genre ceux qui font marrer Mariejuliet...)

    Bon, je l'avoue, je n'ai pas d'idée de question, je voulais juste relancer le truc... Alors je vais poser la question nulle de base, désolée :

    Quelle est la question que tu aimerais qu'on te pose, et que l'on ne te pose jamais ? (et réponds-y, bien sûr, sinon c'est pas drôle)

    C'était le troll du soir, bisous !

    RépondreSupprimer
  7. Parlons de cette carte...je trouve étonnant que personne n'en parle. Ohé les filles (ben oui, je n'ai vu que des nanas intervenir), vous en pensez quoi de la carte dans le livre ? Vous avez réussi à comprendre, à suivre dessus ? Il n'y a que moi qui râle alors ?

    Déjà je n'arrivais pas à lire les noms des villes... bon ok, on dira que c'est l'âge. En revanche on sent bien que tu n'as pas kiffé les cours de géo Nabil ! Avec les couleurs ça va mieux, mais sans, argh ! Tes cours d'eau c'est un vrai poème ! Je te rappelle, ils naissent en hauteur et descendent vers la mer ou l'océan. Je t'accorde à la limite un atterrissage dans les marais. Mais ceux qui se perdent dans les forêts, les bois voire même en montagne, non !

    Tout cela pour te poser les questions suivantes : Dans quel ordre tout cela a surgit dans ta tête ? L'histoire puis la carte ou l'inverse ? Comment et pourquoi tu l'as conçue ?
    Puis, est-ce qu'on va se balader dans de nouveaux coins au tome 3 ? Nan parce que j'aimerai bien savoir l'origine historique nabilienne de la Voie du bellâtre ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Maintenant que tu as allègrement abusé de ton joker :
    Quelle est la question que tu aimerais qu'on te pose, et que l'on ne te pose jamais ? =P

    RépondreSupprimer
  9. Les interviews me donnent vraiment envie de découvrir l’œuvre de Nabil Ouali :)

    RépondreSupprimer
  10. je comprends enfin en arrivant au passage sur la séparation du fleuve Elunthryl en deux bras ce qui a pu gêner les plus géographes d'entre nous... et en particulier Dup. Je me suis donc penchée sur la carte : elle montre tout simplement une situation impossible, comme si tout le réseau hydrographique était à l'envers. D'où une question générale sur la fantasy : pourquoi ce fort attachement à une cartographie réaliste alors que l'auteur peut décider de ce qui est vrai dans son monde ? même question pour la temporalité : quel besoin de respecter les temps de déplacement alors que plein de choses ne sont par ailleurs pas expliquées sinon par la magie ou des règles "du jeu" différentes !

    RépondreSupprimer