mardi 8 décembre 2015

L’ÉPÉE DU NORD de Luke Scull





L’ÉPÉE DU NORD
Les Compagnons du Chaos - T2


Fleuve Editions
608 pages
23 euros



En la 501e année de l'Âge de la Ruine, voici venu le temps du chacun pour soi. La Compagnie, éclatée, n'est plus. Ses membres marchent désormais vers leur propre quête.
La Dame Blanche a libéré la ville de Dorminia du tyran sans que son règne n'aboutisse à l'ère de liberté tant attendue. Son peuple a faim, la révolte gronde contre son pouvoir qui s'étend, inflexible et absolu. Elle serait fort sage de ne pas négliger ses anciens alliés : Eremul le demi-mage a découvert une race d'Immortels, les Brumes. Ceux-ci représentent une lourde menace, et ils approchent...
Pendant ce temps, loin dans le Nord, Brodar Kayne et Jerek Le Loup poursuivent leur odyssée dans les Crocs ou sévit la guerre. De deux maux – les démons ou leur vieil ennemi le Shaman – lequel est le pire ?




L'avis de Phooka:



Un premier tome, vraiment passionnant et hors norme. Des batailles, du suspense, de la magie, des créatures et des rebondissements à foison. Mais ce qui fait tout le charme de ce roman, ce sont vraiment ses personnages si peu "héroïques" et pourtant si attachants. Cette trilogie, s'annonce vraiment étonnante. A suivre assurément !



Voilà, la conclusion que j'écrivais il y a un an et demi à propos du premier tome des compagnons du Chaos. Ceci m'amène à deux remarques. Tout d'abord je maudis ma mémoire de poisson rouge qui implique qu'il me coûte toujours énormément de me plonger dans une suite, surtout une suite que j'attends depuis longtemps. Ça me rend folle de voir que j'ai tout oublié ou presque, le contexte, les personnages et tout ce qui m'a pourtant tellement enthousiasmée. La deuxième remarque, c'est que si une série est bonne et bien finalement tout ceci passe à la trappe après quelques chapitres. Les images reviennent, même si c'est partiellement, les personnages remontent à la surface et même si parfois on n'arrive pas à avoir une idée parfaitement claire de toutes les circonstances, on éprouve un immense plaisir à la lecture.

Ce deuxième opus des Compagnons du Chaos, en est la preuve écrite. Je dois reconnaître avoir parfois peiné à retrouver mes "sensations", à me souvenir qui était qui et qui avait fait quoi. Il faut dire que si un reproche peut être fait à cette saga, ce serait celui du nombre impressionnant de personnages. Alors le démarrage de ma lecture a été un peu difficile, mais une fois, la machine lancée, plus rien ne peut l'arrêter. Impossible de ne pas être happée par le destin de cette Épée du Nord, Kayne de son petit nom. Un highlander prodigieux, un guerrier comme on n'en fait plus. Prodigieux, mais vieillissant avec ses faiblesses aussi bien physiques, car son corps commence à le lâcher, que morales car on ne devient pas Épée du Nord sans avoir du sang d'innocents sur les mains.

Et puis il y a Cole, le jeune héros bellâtre du premier tome. Cole devenu un moins que rien. Quand on se dit que "ça ne peut pas être pire" pour lui, et bien si. L'auteur le dégrade encore plus ... Je crois que j'ai rarement vu un héros avec un tel destin. Il était agaçant dans premier opus, il est bouleversant dans celui ci.

Mais comme je le disais plus haut, les protagonistes de cette histoire sont nombreux et je ne vais pas en parler un par un. De nouveaux arrivés, rajoutent une touche de fraîcheur, mais je voulais rendre hommage à Jerek, le compagnon de Kayne, ronchon, et d'une loyauté indéfectible. 

Quant au récit lui même, on peut avoir parfois l'impression que ça part dans les tous les sens, car on suit chacun des personnages dans le contexte où il se situe et ils sont vraiment dispersés. Mais on sent un rapprochement vers la fin. certains se rencontrent, certains sont arrivés au bout de leur histoire, d'autres continuent vers leur destin ...

Tout ce qui "fait" la fantasy est au rendez-vous, tant au niveau des héros que du "décor". Des bêtes immondes, de la magie, des guerriers extraordinaires, des combats épiques, des jeunes héros grandissants, de la sorcellerie plus noire que la nuit, des morts-vivants et j'en oublie. Cette série possède tous ces ingrédients et bien plus encore.

Ce qui est sûr c'est qu'on a envie de connaître la suite. On a envie que l'histoire se décante, que les héros se trouvent ou se retrouvent, que les destins tragiques de certains servent aux autres. Les compagnons du Chaos se situe dans un registre sombre, guerrier, le désespoir et la cruauté sont le fil rouge de la trame. On ne peut s'empêcher d'espérer qu'une lueur poindra dans le tome suivant. De la fantasy épique, très réussie et incroyablement prenante. Amateurs du genre, qu'attendez-vous ?




Aucun commentaire:

Publier un commentaire