vendredi 7 juin 2019

L'ANTI-MAGICIEN Tome 3 de Sebastien De Castell


Tome 3
L'ensorceleuse


Editions Gallimard Jeunesse
Parution: 16/05/2019
480 pages
18 euros


Le résumé ici




☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 3 de l'anti-magicien ☇




C'est toujours un immense plaisir de retrouver Kelen, Rakis et Furia. Leurs aventures s'étoffent de plus en plus. Humour, aventure et suspense. On en redemande ! En plus le livre est superbe.









Ce qui frappe en tout premier lieu encore une fois pour ce troisième tome, c'est la beauté de la couverture. Alors oui évidemment la couverture ne fait pas le livre, mais elle attire l'oeil et incite à regarder le dos du roman pour en connaître le sujet. Et c'est déjà pas si mal vu la quantité de sorties littéraires. Bref, la couverture est sublime et c'est un plus indéniable.

Ce qui est indéniable aussi c'est que le récit, tout comme les personnages, s'étoffe au fil des tomes. Il gagne en profondeur et en intérêt, tout en gardant son humour si particulier. On retrouve Kelen, Rakis et Furia comme si c'étaient de vieux amis. Impossible de les oublier ces trois là. Kelen, magicien raté mais virtuose avec ses doigts à force d'essayer de lancer des sorts. Rakis, le chacureuil, toujours aussi râleur et qui réagit au quart de tour. Furia, l'Argosi, une femme mystérieuse qui a de fabuleux talents. Cette fois, d'autres personnages vont se joindre à eux. Nephenia, une ancienne "camarade de classe" de Kelen qui, elle aussi a dû fuir les Jan-Tep. Considérée comme une traîtresse, elle a échappé à la mort de justesse. Elle devient une ensorceleuse. Tout comme Kelen, elle y a gagné un familier. Mais au lieu d'avoir un chacureuil, elle a écopé d'une hyène (je ne vous dis pas les commentaires acerbes de Rakis à propos des hyènes  😀...). On retrouve aussi d'autres personnages rencontrés précédemment dont on fait ainsi plus ample connaissance. Pour le meilleur et/ou pour le pire d'ailleurs. Mais ce qui touche le plus le lecteur c'est surtout d'approfondir sa "relation" avec Kelen et Furia. Kelen, le magicien raté qui s'attire toujours les pires ennuis, ne déroge pas à la règle. Ce dont il se rend compte aussi c'est que c'est souvent quelqu'un qu'il a rencontré qui va le sauver. Mais pour ce faire, cette personne risque sa vie et ça il ne peut plus l'accepter. Il n'a que 17 ans, mais il a gagné énormément en maturité. Il doit apprendre à se débrouiller seul, surtout quand sa vie, ou celles de ses amis, est en jeu. Et c'est justement Furia qui fait partie de ceux qui arrivent toujours juste à temps pour sauver Kelen. Furia qui pourtant s'était jurée de suivre une voie exempte de violence. Elle fait de son mieux pour respecter ses convictions, mais ce n'est pas toujours facile avec un "apprenti" qui se met dans des situations intenables. Elle va risquer sa vie plus d'une fois ... On va en découvrir beaucoup sur Furia pendant cet épisode. Une Furia toujours aussi douée et compétente mais dont on découvre petit à petit les failles ...

Mais ce que j'ai vraiment adoré dans ce troisième tome, c'est la découverte d'un nouveau pays et d'une nouvelle civilisation. Comme je l'avais dit dans ma chronique du tome 2, la visite de l'université des sept-mondes laissait entrevoir la richesse de l'univers créé par Sébastien De Castell. J'espérais bien qu'on découvrirait tous ces pays qu'on ne faisait qu'entrevoir et c'est chose faite , au moins pour Gitabrie. Un pays de scientifiques et d'inventeurs capables des plus belles choses. Un pays de paix et de prospérité, enfin ... presque ! C'est un petit oiseau mécanique, capable de se mouvoir comme s'il était doté d'une vie, qui va déclencher les foudres des pays voisins. La guerre est proche et elle sera terriblement destructrice. Kelen est le seul à pouvoir se mettre en travers du destin, une fois de plus.

J'adore cette série ! Voilà c'est dit ! Tout y est pour faire de cette lecture, un immense moment de plaisir. Bien sûr, il y a du suspense et de l'aventure, des mystères, des secrets. Tout y est pour que le rythme soit effréné. Mais à tout ceci s'ajoutent des personnages incroyablement attachants et un humour dosé à la perfection grâce à Rakis. Quand la situation devient désespérée et croyez-moi elle le devient souvent, quand la violence est à son paroxysme, il y a souvent une réplique ou une action de Rakis qui fait retomber la pression. Souvent mais pas toujours, sinon ce serait trop facile. Et le pauvre chacureuil a lui aussi son lot d'échecs et de blessures. Comme les autres ...

L'anti-magicien est une série géniale, originale, pleine de surprises, de suspense et d 'humour. Pleine de fabuleuses créatures aussi, que ce soit Rakis ou un oiseau mécanique, voire même un dragon mécanique. L'imagination de l'auteur nous entraîne très loin pour notre plus grand plaisir. La puissance du récit gagne en profondeur au fil des tomes. Bref, un coup de coeur et il me tarde déjà d'en découvrir la suite (septembre 2019).


Si vous avez raté le début :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire