lundi 18 mai 2020

LES IMMORTELS # 1 de Amanda Bayle



1 # LA COMPAGNE




Editions Cyplog
Collection Romance Paranormale
5.99 en ebook
19.90 en papier






L'avis express de Dup sur La compagne de Amanda Bayle


J'ai cru que Phooka avait succombé aux effets du confinement tant elle m'a saoulé avec ce roman... jusqu'à ce que je le lise !




L'AVIS DE DUP




Intriguée par l'engouement montré par Phooka à la lecture de ce roman, mais surtout de la vitesse à laquelle elle s'est ruée sur le suivant, parce que ça c'est un signe indéniable, je me suis à mon tour penchée sur cette fameuse Compagne. Après un prologue somme toute assez indigeste et un démarrage plutôt lent, j'avoue m'être posée pas mal de questions sur la santé mentale de ma copine. Les effets du confinement ? 

Vaille que vaille, j'ai persévéré et bien m'en a pris car l'alchimie a fini par prendre... mais il était déjà tard dans la nuit. Sauf que j'étais ferrée, et le lendemain je n'ai fait que cela quasiment, lire jusqu'à l'engloutir complètement. Mais comme je suis une fille raisonnable, moi 😁, j'ai repris mes lectures obligatoires avant de me ruer sur le tome 2... et... hiiiii, j'ai bientôt fini mon dernier SP !!!

Alors je ne vais pas vous refaire le résumé du contexte de ce roman, Phooka l'a déjà fait et très bien ! Juste vous parler de mon sentiment de lecture. J'aurai pu faire un coup de coeur de ce livre si je n'avais pas buté, traîné sur les cent premières pages. Une impression de redite des infos du prologue dans de nombreux flash-back. Et puis lorsque les vampires débarquent dans le squat où se trouve Ève et sa copine Lise, on a vraiment l'impression qu'ils viennent faire leur marché. Celle là ? oh non, celle ci plutôt ! Ça m'a escagassé, et puis tout ça pour les ensiler dans une même chambre ! Il y avait alors peu d'action : les courses, la cuisine, le ménage et même le jardinage... et encore moins d'interaction entre les vampires et les filles.

Mais j'ai adoré dès le début cette vision post-apo du monde, où du coup la présence de ces Immortels qui reprennent le flambeau après les conneries des humains devient très crédible. Qu'ils soient même en majorité prend sens. Les décors, les villes à l'abandon, le temps toujours pourri et froid donne une ambiance particulière que j'ai bien appréciée.

Et puis ils décident de quitter la Bretagne, la France même et partent aux États-Unis. Et à partir de là c'est devenu un "inlâchable" pour moi. Parce que plus j'avançais dans le roman, plus j'appréciais les personnages. Ève et Luderik bien sûr, mais aussi la foultitude de personnages secondaires qui gravitent autour qui s'étoffent grandement. Le méchant de l'affaire, le traître, est vraiment bien construit, sa psychologie bien amenée. La relation des deux premiers est intéressante, d'autant qu'elle était loin d'être gagnée d'avance. Outre le fait qu'Ève déteste en bloc tout Immortel, ils ont des caractères diamétralement opposés. Elle est spontanée, très vive et exprime cash ses pensées, alors que Luderik à côté est posé, réfléchi. Ils cachent tous les deux des failles, des peurs, oui, même Luderik ! 

Et puis découvrir ainsi la Nouvelle-Orléans, le manoir hanté de Luderik, le bayou, tout ça c'était top. L'intrigue est bien menée, avec les rebondissements qu'il faut pour qu'il n'y ait aucun temps mort. Les capacités que prête Amanda Bayle à ses Immortels sont intéressantes, et certaines presque flatteuses pour les humains. Son écriture est fluide, les dialogues sont délicieux, même la romance m'a plu, c'est dire ! Et donc tout cela mis ensemble fait de La Compagne un roman qui vaut le détour et que je vous recommande. Et moi je me régale d'avance car le tome 2 m'attend !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire