jeudi 10 septembre 2020

OLANGAR, UNE CITÉ EN FLAMME de Clément Bouhélier

 



Éditions Critic
670 pages
24 euros





L'avis express de Dup sur Olangar, une cité en flamme de Clément Bouhélier


Un retour brillant dans l'univers d'Olangar qui ravira les initiés mais qui saura convaincre les novices


L'AVIS DE DUP




Nous retrouvons Olangar et son univers cinq ans après les événements de Bans et Barricades. Les nains veillent farouchement sur les acquis sociaux durement arrachés à l'époque et les orcs se font oublier de l'autre côté de la Mer des Tempêtes après la déculottée qu'ils ont encaissée. Le nouveau chancelier étiqueté régionaliste a laissé passer l'établissement de zones franches, libres de droits et de regards, mais négocie avec les Duchés éloignés en vue d'une colonisation d'îles voisines promettant toujours plus de gains. 

La situation est donc bien différente. Cependant nous allons retrouver quelques personnages forts de la précédente aventure : Torgend, l'elfe déchu, Evyna qui se retrouve suzeraine de la province d'Enguerrand (une femme, OMG !), et du côté des nains, l'absence de Baldek est compensée par le duo Nockis et Kalin. Même s'il est vrai qu'Une cité en flamme peut se lire indépendamment, ce serait quand même dommage que vous passiez à côté de Bans et Barricades, pour deux raisons : 1) La découverte de l'univers, et notamment des deux cités Olangar et Frontenac. 2) Le passé et les aventures de ces personnages influent directement sur leur attitude d'aujourd'hui. Et puis d'ailleurs, 3) Bans et Barricades est juste énorme ! (Vous trouverez les liens en bas de page)

Cette fois ci, ce n'est pas une lutte sociale qui rassemblera nos personnages, mais un ensemble d'éléments disparates, à priori sans liens. Des attaques terroristes non revendiquées frappent autour d'Olangar, puis directement Evyna à Enguerrand. Une pollution de l'environnement ravage les terres des elfes et échauffe ces derniers contre les humains. Quant à Torgend, il veut comprendre pourquoi des hommes recrutent des mercenaires orcs... Ce sera donc trois intrigues sous forme d'enquêtes qui vont évoluer en parallèle jusqu'à se regrouper, toutes pointant vers Lorkhil, la zone franche au sud de Frontenac.

Clément Bouhélier nous régale une fois de plus avec sa fantasy atypique, loin des clichés moyenâgeux (attention j'aime aussi les clichés moyenâgeux !), pleine de poudre et de charbon mildur, avec un côté steampunk bien marqué. Les personnages cités au dessus prennent encore plus d'ampleur et le roman gagne un côté intimiste qui m'a beaucoup plu. De nouveaux personnages sont à découvrir, notamment l'elfe Eirukkus, le capitaine d'Albénas et le sergent Keiv. Intimiste, mais non dépourvu d'action ! Je ne peux malheureusement pas en parler sous peine de spoiler ce roman, mais sachez que Clément Bouhélier a fait encore plus fort que son attaque de train à cheval ! Wow, les cent dernières pages sont justes énormes !!! J'ai sans doute dû rester la bouche ouverte et les yeux exorbités pendant toute leur lecture !

Si on résume : terrorisme, pollution de l'environnement, racisme envers les êtres différents de soi, place de la femme dans la société, développement économique et profit avant tout... Fantasy ou monde réel ? Une cité en flamme est un retour plus que réussi dans l'univers d'Olangar. Si vous avez aimé Bans et Barricades, vous ne pourrez qu'aimer ce nouvel opus. Si vous ne le connaissez pas, réparez vite cette erreur !

 

Clément Bouhélier sur Bookenstock :


















*** Son mois2

Les chroniques :

PETITE LÉGENDE :
☺ = Chronique de Phooka
☻ = Chronique de Dup

Aucun commentaire:

Publier un commentaire