mardi 1 décembre 2015

Premier volet de l'ITV participative de NABIL OUALI




Il est là, il est tout sourire... pour l'instant :)

Il attend vos questions !




Et comme c'est le rituel, on se tait, on lui laisse la parole.



Mae govannen !

Bienvenue, salut/salam/shalom... fanfares et ritournelles, canards et tourterelles, cafards et grosses sauterelles.

Alors... que je vous explique... Les administratrices de BookEnStock, mesdames Dup&Phooka, qui ont déjà tenté de couler ma jeune carrière avec deux horribles chroniques, ont décidé de me consacrer un « Mois de... ».  Histoire de m'achever, une bonne fois pour toutes.
Quand Dup m'a demandé si j'étais intéressé, je me suis d'abord demandé quel genre de réponse elle attendait. « Hmmoui... allez, pourquoi pas... ? », « oh, chouette alors... ! ».

Évidemment, j'ai refusé. En substance, j'ai du répondre quelque chose comme « JAMAIS, PLUTÔT CREVER !! ».
C'est très mal passé, et l'affaire a pris d'inattendues disproportions : elles m'ont fait chanter, j'ai pleuré (un peu), puis j'ai cherché sur les internets pour trouver un tueur à gages... et en fait c'était bien au-delà de mes moyens, financièrement parlant. DU COUP, je me suis dit « fais de la promo pour tes bouquins, gagne plein de fric, et tu pourras l'engager ! »
Pas fou, le filou.
Donc, si je suis ici, c'est uniquement pour vendre mon bouquin (n'allez pas vous imaginer des bêtises, svp), pour pouvoir engager Tony le Marrant, pour qu'il s'occupe de ces geôlières, pour qu'elles ne m'obligent pas à faire ce « Mois de... ».
Un plan ingénieux, s'il en est.

Enfin bon, tout ça pour dire... J'ai subi moult interrogatoires au Koweit, au Liban (notez l'anagramme fameux), au Pérou et plus récemment à Versailles, quand un type m'a effrontément demandé l'heure devant au moins cinq personnes.
Autant vous dire, je suis blindé. Mais alors, indestructible. Vous pouvez balancer toutes vos questions, je ne vous lâcherai rien ! Je ne participerai pas à cette mascarade !

D'ailleurs, comme je suis d'humeur exécrable, je vais prendre les devants et prévenir certaines questions en balançant immédiatement les réponses. Ouais, je crache sur le système et ne respecte rien.

Je m'appelle Nabil Ouali, j'ai 24 ans (âge provisoire), j'ai grandi dans les Hauts-de-Seine et j'y vis toujours. Mon numéro de sécu est le 190129206406999. Comme tout le monde (à en croire 102% des CV de ce pays), j'aime la musique, j'aime sortir avec mes amis et j'aime m'amuser. Des fois que vous en douteriez.

Sinon, grosso merdo, j'ai cinq centres d'intérêts majeurs :
        l'écriture,
        les arts martiaux,
        la philosophie,
        le cinéma,
        les jeux vidéo/de rôle

Toute question posée sur un de ces sujets sera rejetée avec une véhémence toute particulière.


Bisous bisous... et haut les cœurs !



Puis comme je ne suis pas sûre d'être dispo à l'ouverture de cette interview, et que c'est moi qui suis aux manettes, j'en profite complètement pour poser en preum's la question qui me titille depuis plus d'un an maintenant : Tu as quel âge Nabil ? Une telle érudition derrière une bouille si jeune me surprend encore !  
Squeezée la Dup !!!
A vous donc les questions :))

Ah, si j'ai encore une chose à rajouter.  Il fait les gros durs comme ça, mais c'est une crème. En tout cas il a accédé de suite à ma seconde demande : La carte de Ferva, afin de pouvoir l'agrandir pour mes yeux de vieille vénérable. La voici pour vous, coloriée par ses bons soins, et je dois dire que je la comprends un poil mieux ainsi...




Dup (preum's quand même!)


24 ans !!! Sérieux, j'ai encore du mal à le croire...
Bref, peux-tu nous dire ce que tu fais à part la fête, le sport et écrire ? Oui, je sais, un planning déjà bien rempli ainsi !
Sur ton profil facebook est mentionné la Sorbonne? Tu es étudiant ? Assistant ? Prof (plus rien ne m'étonneras va !) ?

Nabil :


A part la fête, le sport et écrire... Je travaille à mi-temps dans un collège (mon ancien collège, pour être exact), en tant que pion (Assistant d'éducation, qu'on dit pour faire genre). Cela me laisse suffisamment de temps libre pour écrire, jouer et compulser mes projets. Le principal d'entre eux (exception faite de mes romans) est la conception/rédaction d'un jeu de rôle (papier) basé sur un célèbre univers vidéo-ludique de type fantasy/sf.

J'ai effectivement étudié à la Sorbonne (licence et M1 de philosophie à Paris-IV, puis M2 à Paris-I), mais n'y sévis plus aujourd'hui !



Anonyme :

Bonjour,

Aura-t-on le plaisir de voir le personnage d'Aéronoel évoluer dans d'autres de tes univers ou se cantonnera-t'il exclusivement à la voix de l'empereur ? Ce personnage haut en couleur, pour le peu que je sais de toi semble être ton reflet retranscrit dans l'univers de tes romans et je serais bien marri de ne pas pouvoir le retrouver en dehors :)

Nabil :

Le personnage d'Aearonêl (à orthographier selon l'humeur, bien sûr) devrait s'attacher à cet univers-là. Il pourrait apparaître dans d'autres projets littéraires que la Voix de l'empereur qui se dérouleront dans le même univers, ce n'est pas exclu... mais je ne pense pas l'en extirper. Parce que, comment dire... ? Même si j'utilise son nom comme un pseudo depuis des années, Aearonêl n'est pas vraiment mon reflet, c'est le reflet de la fonction narratrice.Je ne pense pas que j'aurai, dans tous mes romans, la même démarche esthétique que pour celui-ci, je ne pense pas que ce personnage serait toujours pertinent pour assumer ce rôle. Pour l'instant, il me sert de lucarne dans ce monde, me permet de souffler mes idées à certains personnages (Frimas, Ravel, Glawol...). Mais je pense l'avoir longtemps fantasmé, ce barde.

En réalité, il y a un autre personnage qui me ressemble bien plus, à ce point que le faire parler me semble aussi naturel que le faire réagir. Nous partageons les mêmes angoisses, les mêmes colères, les mêmes compétences et les mêmes travers. C'est le seul personnage dont les choix se font spontanément avant que je les dicte, et qui peut m'imposer un chemin pendant mon écriture. Il est libre, et je le laisse courir. Ce n'est pas toujours simple, loin de là. Je l'aime beaucoup, forcément... il en joue même, parfois... et je commence seulement à réaliser l'impact qu'il a sur moi. Je vous laisse deviner, bien sûr.


Aely Nah :

Ouahhh la la 
Devons-nous vraiment poser des questions au risque de croiser ultérieurement Tony le Marrant???
Bon allez je me risque quand même , même pas peur, et puis d'abord (désolée les filles) ce sont Dup et Phooka les visées :p

Comme j'aime les hommes à caractère, et la véhémence particulièrement je vais tout de même tenter une question sur un des 5 sujets qui ne doivent pas être nommés..
Eh oui, vivons dangereusement ;)
Peux-tu m'expliquer si tes passions comme les arts martiaux ou la philosophie ont des conséquences particulières sur ta façon de vivre tous les jours mais surtout d'écrire?
Avoir une maîtrise sur son corps et ses pensées n'est-ce pas un peu trop de maîtrise? Les jeux vidéo seraient-ils donc là pour laisser une échappatoire à cette vie bien rangée?
De même, ces fameux jeux de rôle t'aident-ils d'une manière ou d'une autre à créer tes mondes, tes ambiances de romans et les Chara de tes personnages?
Bon je crois que j'ai assez frôlé le danger pour aujourd’hui , alors ... I'LL BE BACK!!! (quand j'aurai débuté le livre par exemple :p)

Nabil :

Peux-tu m'expliquer si tes passions comme les arts martiaux ou la philosophie ont des conséquences particulières sur ta façon de vivre tous les jours mais surtout d'écrire? 

Woooh. Je ne pense pas que les arts martiaux en tant que tels aient une conséquence particulière sur ma façon de vivre. Comme tu dis, ils me procurent un sentiment de maîtrise et de bien-être vis-à-vis d'un corps qui n'a pas toujours été évident. C'est aussi le seul domaine où j'ai l'impression de fonctionner par "valeurs", ce qui ne me ressemble absolument pas dans toutes les autres facettes de ma vie (où je fonctionne par "principes"). 

En revanche, La philosophie a un impact direct, car elle sculpte une façon de penser. La philosophie, dans ses ultimes retranchements, c'est un questionnement systématique et méthodique face à toutes les informations/opinions/idées qui viennent sonner chez nous. Elle nous invite à remettre en cause ce qui nous paraît évident, jusqu'à devenir un réflexe. Ce n'est pas juste un scepticisme primaire ou cynique. C'est un filtre à bêtises. Donc oui, la philosophie a une place diffuse et conséquente dans ma vie de tous les jours... et pour l'écriture, elle se ressent à travers ma volonté de précision. La précision n'est pas l'expression d'un perfectionnisme obsessionnel, c'est une politesse consistant à réduire au maximum les champs d'interprétations de notre discours, afin que notre interlocuteur ait un accès privilégié à ce que nous pensons.


Avoir une maîtrise sur son corps et ses pensées n'est-ce pas un peu trop de maîtrise? Les jeux vidéo seraient-ils donc là pour laisser une échappatoire à cette vie bien rangée?

Je ne pense pas qu'il y ait "trop" de maîtrise. D'abord parce qu'elle ne sera jamais absolue, ensuite parce que je distingue maîtrise et entrave. Maîtriser son corps, aiguiser son esprit, cela ne veut pas dire renier tout le reste ou même se faire violence. Je cède volontiers à nombre de mes désirs, tant qu'ils n'entrent pas en conflit avec les principes que je me suis donné. L'idée consiste, selon moi, à s'éduquer de sorte à ce que nos désirs naissent en adéquation avec notre raison (ou sens moral).

Les jeux vidéo ne sont pas une échappatoire, ils font partie des choses par lesquelles je me suis construis, par lesquelles j'ai appris, par lesquelles je me suis cultivé. Ce n'est pas un "pêché mignon" ou un "divertissement" au sens péjoratif du terme. C'est une activité dans laquelle je m'épanouis, aussi bien socialement qu'individuellement, selon que je joue seul, ou avec d'autres personnes. 


De même, ces fameux jeux de rôle t'aident-ils d'une manière ou d'une autre à créer tes mondes, tes ambiances de romans et les Chara de tes personnages?

Pour ce qui est des jeux de rôle... Je dirais plutôt l'inverse. En ce qui me concerne, apprendre à écrire des romans est un outil assez utile dans la construction d'un scénario de jdr ou dans la manière de concevoir des personnages !



Anonyme :



Bonjour,

je viens de finir le tome 1 de La voix de l'empereur et je me demandais pourquoi il y avait aussi peu de personnages féminins? Est-ce qu'on peut s'attendre à ce qu'il soient plus présents dans le (les?) tome suivant? :)

Nabil :

En fait, j'ai envie de te répondre par une question : qu'est-ce que cela te fait qu'il y en ait aussi peu ? 

On m'a avancé que l'absence de personnages féminins pouvait causer un problème d'identification pour les lectrices. Que le machisme inhérent à un genre comme la fantasy rendait difficile son accès aux femmes, qui n'avaient pas de personnages féminins auxquelles s'identifier. Je trouve cela révélateur d'un sexisme encore plus enfoui que le machisme bête et méchant que l'on connaît tous : l'idée que de nombreuses personnes ne puissent pas s'identifier si aisément à un personnage du sexe opposé. C'est intriguant, non ?

Pour répondre à tes questions (quand même, je suis pas un malpropre), il y a des personnages féminins, mais elles sont invisibles, car il s'agit ni plus ni moins d'une société machiste. Elles sont bien plus présentes dans le tome 2, à travers un des personnages principaux (que tu connais) et une nouvelle venue : Tara d'Amarshaal.

(et il y aura trois tomes ;) ! )


Allisonline :

Awai d'accord, le gars il a mon âge et il a déjà écrit deux bouquins, dont un trop bien (j'ai pas encore lu le second, c'est pas qu'il est mauvais hein !) 

Sinon, histoire de remettre les choses en perspectives : Coucou ! Je m'appelle Allison, on s'est vu aux Imaginales et tu m'as forcée à acheter ton livre avec fourberie. Puis je suis revenue parce qu'il était imprimé n'importe comment, et tu as copié ta propre dédicace. Voilà voilà. Maintenant, ma première question sera : qu'aurais-je en échange de mon silence ? Car je me souviens d'une chaise tirée, et d'un cri fort viril... ;)

Sache aussi que je ne t'en veux plus, parce que ce bouquin, je l'ai aimé très fort. La fourberie, c'est bien ! Alors dis-moi, combien de tomes sont prévus ? 

Merci de participer au Mois de ! à bientôt :) 

Nabil :


          Je me souviens parfaitement de toi, chut, pas besoin de tout balancer... ! 

En échange de ton silence, je te confie un secret. La Bête des Marais est une créature fabuleuse que je n'ai pas du tout inventée : le catoblépas. 


Il y aura trois tomes pour la Voix de l'empereur, pas un de plus ! Mais je prévois d'autres histoires, dans le même univers...

A bientôt Allison, et merci beaucoup !


Hugo le Quement :



Bonjour Nabil. C'est Hugo. Tu as oublié de dire que tu aimais les torches, les randonnées et que tu étais beau.

Bien à toi.

Le CoRbEaU ... 

Quoi ? Il faut poser une question ? Ah ok ok ...



D'après toi, est-ce que le tome 3 sera bien ?

Nabil :

J'aime les torches, les randonnées, et Hugo est beau. D'ailleurs, désormais, je t'appellerai Hubo Goss.

Le tome 3 sera exceptionnel. Imagine un livre génial. Bah c'est ça.


Anonyme :

Bonjour c'est moi Anonyme, comment vas tu ?
Voilà c'était ma question.

Bonne journée.

Nabil :
Bien, et toi ?

Pareillement.


Anonyme :

Ah j'oubliais : Macdo ou Quick ?

Nabil :
"LES DEUX BIEN SÛR"


Ramettes :


Ah mais il y a déjà plein de questions...
Moi j'en ai une un peu spéciale... à la Sorbonne as-tu suivi des cours de philo avec David Meulesman ?

Nabil :
Entre, entre, je t'en prie...
Non, pas du tout... mais c'est sûrement un chic type !



Lire-une-passion :

Bonjour (bonsoir) Nabil !

C'est Justine, tu sais, celle qui accompagnait la merveilleuse Allison et qui m'a conté l'histoire de la chaise et du cri aux imaginales... :D
Et surtout celle que tu as alpaguée sur ton stand, en lui proposant de lui faire un résumé de ton livre et qui t'a répondu "ouais, je suis sûre que je vais l'aimer, mais j'ai plus de sous !" avec le regard larmoyant. Et comme tu es un auteur et que l'auteur va avec le sadisme, tu m'as quand même fait ce résumé et... ton livre m'a hantée quelques jours avant que je craque et que j'adore !
Alors... 
D'où t'es venue ton envie d'écrire et comment est venue cette idée de ta saga?
Comment prépares-tu un roman? As-tu déjà un plan de fait, ou vas-tu au feeling, tout en ayant la trame déjà de faite? (parce que c'est connu, les personnages prennent souvent le dessus sur les auteurs HAHA).
As-tu d'autres projets à venir et peut-on en savoir plus? (moi, curieuse...? Ouais ! :D)

Voilà, voilà, c'est à peu près tout :3

Nabil :

Coucou Justine,

Si tu as des soucis avec ma fourberie, il faut aller te plaindre à Fabien Cerutti... c'est sur lui que je prends exemples, sur tout ce qui concerne la filouterie, la sournoiserie, l'emberlufucocage (oui, oui) et les pains au chocolat. ;)

Alors, l'envie d'écrire, comme je le dis dans une autre réponse, c'est quelque chose qui me turlpinait depuis que j'ai appris à faire des phrases. Je sais pas trop pourquoi, mais je trouvais trop cool l'idée qu'on puisse faire de la musique avec des mots... tu ajoutes 400g d'ego magmatique et boom, t'as un aspirant-écrivain.
Pour la petite histoire, j'avais abandonné mes ambitions littéraires. Au bout d'un moment, j'avais accepté le discours général selon lequel "tu pourras pas être écrivain", "les probabilités sont proches de zéro", "c'est pas réaliste". On le connait tous, ce discours. Donc oui, j'ai abandonné, j'ai été raisonnable...
Et quelques années plus tard, après mon M1, j'ai pris une année sabbatique en me disant "merde, au pire je foire, je vais pas en crever". J'ai envoyé paître toutes les mises en garde, je me suis appuyé sur les encouragements de certains (dont je suis encore extrêmement reconnaissant), et puis voilà.


Pour l'idée de la saga en tant que telle, honnêtement, je sais pas du tout. A la base, j'ai repris le début d'un roman que j'avais essayé d'écrire bien plus tôt. À peu près le même univers, quelques personnages déjà présents... mais une histoire complètement différente.
Mais le postulat vis-à-vis de la magie était complètement opposé, je voulais un univers où le fantastique était complètement rationalisé, scientificisé... quand je l'ai repris, avec l'idée de le finir, j'ai décidé de reprendre du début et de laisser prendre la posture inverse : ne rien expliquer qui soit fantastique. Ensuite, je pense que ça a été un conglomérat de choses qui me tenait à cœur, et auxquels je devais donner une cohérence pour construire un récit. Une fois la machine en marche, il m'a suffit de l'alimenter.


En fait, tout part d'un point particulier. Une émotion, un concept, une idée, quelque chose que j'ai ressenti en regardant un film, en jouant à un jeu, en écoutant une musique, en parlant avec quelqu'un... Autour de ce point, j'imagine une situation qui peut le mettre en scène d'une manière suffisamment belle et puissante pour qu'elle touche à la fois les esprits et les cœurs. Ensuite je construis une histoire...
Comme pour un scénario de jdr, je dresse les grandes lignes du plan : les étapes nécessaires à ce que je veux dire ou faire. Ensuite j'écris au fil du texte, en prenant les chemins qui semblent pertinent, du moment que ça correspond au plan global. Il y a toujours, bien sûr, des réajustements !


J'ai plein (pleiiin) de projets (fantasy, SF, horreur, thriller fantastique, érotisme, biographie fictive, pédagogie politique/morale)...
Je vais en discuter avec mes éditeurs, mais à priori, après la Voix de l'empereur, je m'attaquerai à l'enfance de Tara d'Amarshaal, sous la forme d'un roman de fantasy aventurière et par-delà les mers. Ça me tient à cœur depuis un moment !


Direction la deuxième ITV ►► ►

15 commentaires:

  1. 24 ans !!! Sérieux, j'ai encore du mal à le croire...
    Bref, peux-tu nous dire ce que tu fais à part la fête, le sport et écrire ? Oui, je sais, un planning déjà bien rempli ainsi !
    Sur ton profil facebook est mentionné la Sorbonne? Tu es étudiant ? Assistant ? Prof (plus rien ne m'étonneras va !) ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Un petit mot en passant... Je viens seulement d'entrouvrir les pages du tome 1 de La voix de l'empereur : je me suis quelque peu perdue au début mais j'ai retrouvé le chemin ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Aura-t-on le plaisir de voir le personnage d'Aéronoel évoluer dans d'autres de tes univers ou se cantonnera-t'il exclusivement à la voix de l'empereur ? Ce personnage haut en couleur, pour le peu que je sais de toi semble être ton reflet retranscrit dans l'univers de tes romans et je serais bien marri de ne pas pouvoir le retrouver en dehors :)

    RépondreSupprimer
  4. Ouahhh la la
    Devons-nous vraiment poser des questions au risque de croiser ultérieurement Tony le Marrant???
    Bon allez je me risque quand même , même pas peur, et puis d'abord (désolée les filles) ce sont Dup et Phooka les visées :p

    Comme j'aime les hommes à caractère, et la véhémence particulièrement je vais tout de même tenter une question sur un des 5 sujets qui ne doivent pas être nommés..
    Eh oui, vivons dangereusement ;)
    Peux-tu m'expliquer si tes passions comme les arts martiaux ou la philosophie ont des conséquences particulières sur ta façon de vivre tous les jours mais surtout d'écrire?
    Avoir une maîtrise sur son corps et ses pensées n'est-ce pas un peu trop de maîtrise? Les jeux vidéo seraient-ils donc là pour laisser une échappatoire à cette vie bien rangée?
    De même, ces fameux jeux de rôle t'aident-ils d'une manière ou d'une autre à créer tes mondes, tes ambiances de romans et les Chara de tes personnages?
    Bon je crois que j'ai assez frôlé le danger pour aujourd’hui , alors ... I'LL BE BACK!!! (quand j'aurai débuté le livre par exemple :p)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    je viens de finir le tome 1 de La voix de l'empereur et je me demandais pourquoi il y avait aussi peu de personnages féminins? Est-ce qu'on peut s'attendre à ce qu'il soient plus présents dans le (les?) tome suivant? :)

    RépondreSupprimer
  6. Awai d'accord, le gars il a mon âge et il a déjà écrit deux bouquins, dont un trop bien (j'ai pas encore lu le second, c'est pas qu'il est mauvais hein !)

    Sinon, histoire de remettre les choses en perspectives : Coucou ! Je m'appelle Allison, on s'est vu aux Imaginales et tu m'as forcée à acheter ton livre avec fourberie. Puis je suis revenue parce qu'il était imprimé n'importe comment, et tu as copié ta propre dédicace. Voilà voilà. Maintenant, ma première question sera : qu'aurais-je en échange de mon silence ? Car je me souviens d'une chaise tirée, et d'un cri fort viril... ;)

    Sache aussi que je ne t'en veux plus, parce que ce bouquin, je l'ai aimé très fort. La fourberie, c'est bien ! Alors dis-moi, combien de tomes sont prévus ?

    Merci de participer au Mois de ! à bientôt :)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Nabil. C'est Hugo. Tu as oublié de dire que tu aimais les torches, les randonnées et que tu étais beau.

    Bien à toi.

    Le CoRbEaU ...

    Quoi ? Il faut poser une question ? Ah ok ok ...

    D'après toi, est-ce que le tome 3 sera bien ?

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour c'est moi Anonyme, comment vas tu ?

    Voilà c'était ma question.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  9. Ah j'oubliais : Macdo ou Quick ?

    RépondreSupprimer
  10. Ah mais il y a déjà plein de questions...
    Moi j'en ai une un peu spéciale... à la Sorbonne as-tu suivi des cours de philo avec David Meulesman ?

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour (bonsoir) Nabil !

    C'est Justine, tu sais, celle qui accompagnait la merveilleuse Allison et qui m'a conté l'histoire de la chaise et du cri aux imaginales... :D
    Et surtout celle que tu as alpaguée sur ton stand, en lui proposant de lui faire un résumé de ton livre et qui t'a répondu "ouais, je suis sûre que je vais l'aimer, mais j'ai plus de sous !" avec le regard larmoyant. Et comme tu es un auteur et que l'auteur va avec le sadisme, tu m'as quand même fait ce résumé et... ton livre m'a hantée quelques jours avant que je craque et que j'adore !
    Alors...
    D'où t'es venue ton envie d'écrire et comment est venue cette idée de ta saga?
    Comment prépares-tu un roman? As-tu déjà un plan de fait, ou vas-tu au feeling, tout en ayant la trame déjà de faite? (parce que c'est connu, les personnages prennent souvent le dessus sur les auteurs HAHA).
    As-tu d'autres projets à venir et peut-on en savoir plus? (moi, curieuse...? Ouais ! :D)

    Voilà, voilà, c'est à peu près tout :3

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir Nabil, 
    Tu aimes écrire, je suppose que tu aimes lire également ? De la fantasy ? D'autres genres littéraires ? Peux-tu nous dire quel(le)s auteurs ont ta préférence, et si un livre t'a donné envie de devenir écrivain ?
    Je viens de commencer "Le corbeau & la torche", je te découvre grâce "Au mois de..."
    A bientôt :-)

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Nabil,
    Désolée, tout à l'heure je me battait avec gg qui ne veut pas de mes commentaires alors la question est arrivé abruptement. ..
    Là sur mon téléphone je vais prendre le temps de te souhaiter la bienvenue et bon courage pour toutes les questions bizarres qui vont t'être posées ! Genre thé ou café ?
    Ou plus sérieusement : la cité impériale est elle inspirée d'une cité réelle ou pas du tout? Vauban a t-il contribué à sa construction?

    Qu'est ce qui a motivé cette idée du froid?

    A bientôt. ..

    RépondreSupprimer
  15. Hello ! Je débarque un peu en retard, mais je veux d'abord te souhaiter la bienvenue et aussi te remercier pour ce très chouette bouquin, que je n'ai pas pu encore lire, l'autre habitant de l'appartement me l'a volé sans vergogne (c'est assez rare, d'où les remerciements ^^), d'ailleurs, il a beaucoup râlé en découvrant (à la fin de sa lecture, sinon, c'est pas drôle) qu'il y avait une suite (la prochaine fois, il me demandera), combien de tomes sont prévus ? Deu, trois, quarante-deux ? Quels sont les genres de livres que tu apprécies ? Fantasy ? Philo ? (mon père est prof de philo, d'où l'intérêt !)

    A bientôt, pour d'autres questions :)

    Valentine

    RépondreSupprimer