jeudi 12 juillet 2018

LE SECRET DE LOMÉ de Alexiane de Lys





Éditions Michel Lafon
380 pages
15,95 euros


4ème de couv :

Lomé mène une vie parfaite, jusqu’au jour où, lors d’une excursion, elle tombe au fond d’une grotte et resurgit dans une contrée inhospitalière et terriblement dangereuse : Bâl’Shanta. Dans ce monde peuplé de créatures extraordinaires, la jeune fille, qui a toujours obtenu ce qu’elle voulait, découvre une civilisation organisée en castes et se retrouve assimilée à celle des esclaves. Pour survivre et espérer rentrer chez elle, Lomé devra faire preuve d’une grande force de caractère et se battre. Heureusement elle pourra compter sur le soutien d’alliés inattendus… Un destin à accomplir Un peuple à libérer.




Ce roman est l’exemple même du type de livres que je n’aurais jamais fini s’il n’avait pas été un service presse tant le démarrage est irritant. Et j’aurais eu bien tort car la suite est sympathique et entraînante.

On fait la connaissance de Lomé dès les premières lignes, et pour cause, c’est la narratrice et l’emploi de la première personne du singulier nous fait partager toutes ses pensées en plus de ses échanges avec ceux qui l’entourent. Elle est tellement exécrable que ça en devient cliché : sûre de sa notoriété, sûre de sa beauté, sûre de son intelligence, bref sûre de sa supériorité dans tous les domaines… À baffer quoi !

Et puis, une chute accidentelle la fait passer dans un autre univers, un autre monde où plus aucun de ses repères ne prévalent. Un monde où les humains sont réduits en esclavage, dominé par un peuple plus grand, plus fort. Après moult gémissements et états d'âme, oscillant entre désespoir et colère, les situations périlleuses pour sa survie s'enclenchent et enfin on se confronte à une Lomé plus sympathique.

L’évolution de ce personnage au fil des pages est très bien gérée par l’auteur car on ne sent pas de transition. C’est petit à petit que l’on se rend compte qu’on ne lève plus les yeux au ciel et surtout que l’on tourne les pages de façon frénétique. Les situations catastrophes s'enchaînent, il faut dire qu’elle reste toujours grande gueule et se met bien souvent elle-même dans la mouise. Elle évolue soit, mais son caractère fort et bien trempé perdure. Les dangers sont nombreux, les surprises et les rebondissements pleuvent. L’intrigue pourtant très classique : comment Lomé va-t-elle pouvoir rentrer chez elle, retourner à Fréjus d’où elle vient, accapare bien l'esprit.

L’univers créé par l’auteur est bien travaillé, avec une flore et une faune adaptée. Pas de doute, nous sommes bien en Fantasy. Ce que j’ai adoré justement c’est le décalage entre ce monde et les réactions d’une môme de 17 ans, bien du XXI e siècle, plongée dedans.

On aura une gentille histoire d’amour interdit, une belle histoire d’amitié (grande découverte pour Lomé, mais qui en sera la première surprise) et pas mal de suspense tant la survie de Lomé dans ce monde est précaire. Le thème principal de réflexion sera bien sûr l’esclavage et il créé l’envie de poursuivre l’aventure pour savoir si Lomé et ses alliés vont réussir à l’abolir.

J’ai traîné plus de deux jours sur le premier quart de ce livre, pour finir les trois quarts restants en une après-midi. Ce ne sera donc pas un coup de cœur, cependant je ne regrette pas une seule seconde cette lecture et bien sûr, je serai au rendez-vous pour la suite !
Si vous vous laissez tenter, soyez patient, cela vaut le coup.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire