lundi 29 avril 2019

LUCA de Franck Thilliez


Parution le 02/05/19


Couverture de Luca de Franck Thilliez

Fleuve Éditions
Collection Fleuve noir
554 pages
22,90 euros


4ème de couv :

« Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ? »


Partout, il y a la terreur.Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.






Franck Thilliez continue à alterner les one-shots avec les romans concernant son couple au boulot comme à la ville : Sharko et Hennebelle. Cette année nous retrouvons donc ces derniers, toujours entourés de la même équipe de la Criminelle de Paris. Sauf qu'elle n'est plus au mythique 36 , mais maintenant au Bastion. Un déménagement pour des locaux plus fonctionnels, un changement que Sharko a du mal à accepter. Il se sent vieux, un dinosaure dans ce nouvel environnement multi-connecté. Un requin pour ses co-équipiers, à l'image de celui qui a été gravé sur la porte de son bureau.

Un dinosaure ronchon quand il n'a pas de grain à moudre. Mais l'auteur va se charger de lui mettre du pain sur la planche !  Une affaire pour le moins sordide va leur tomber dessus et faire resurgir le dangereux squale en mode chasse ! Et Sharko ne lâche jamais rien, il fonce et se moque bien souvent de sa sécurité, voire de la légalité. Seule la sécurité de ses coéquipiers l'emporte et tempère ses actions...

En guise de prologue, un couple en mal d'enfant qui va "louer" en toute illégalité un utérus jeune et volontaire. C'est glauque, c'est dérangeant, le tout dans une chambre d’hôtel sordide en banlieue parisienne. Le sujet sera-t'il donc la GPA (Gestion Pour Autrui) ?

Puis l’enquête démarre, un an après les faits du prologue. A l'aube, un corps est retrouvé mutilé, défiguré et à moitié dévoré par un animal dans une fosse en forêt. Mort depuis quelques jours. Sur son poignet, un tatouage : la date du jour, une heure, 17h02. Le même jour, un homme perturbé et stressé, meurt quasiment dans les bras de Nicolas Bellanger, le capitaine de Sharko, devant les portes du Bastion, juste après lui avoir confié une lettre. Il est 17h02.

L'auteur de la lettre donne le ton, se moque des flics mais elle est pleine de prédictions, de menaces, annonce la suite des évènements et retient forcément l'attention. Elle dénonce l'emprise des GAFA (Google Apple Facebook Amazon) dans lequel notre monde s'englue et annonce une opération coup de poing pour ouvrir les yeux de nos concitoyens.

Cette enquête va s'avérer tentaculaire, multi-ramifiée et donner du fil à retordre à tous les membres de l'équipe. Le darknet, le net, BigData, le transhumanisme, les manipulations génétiques, l'eugénisme, les déviances extrêmes, Franck Thilliez explore et creuse tout. C'est souvent violent, parfois choquant, mais ce que l'auteur expose, on en a tous entendu plus ou moins parler déjà. Et là, on prend peur, je vous promets ! D'autant que ce roman se présente en deux parties et que l'on se prend déjà une grosse grosse claque à la fin de la première partie. Alors qu'il ne reste que quelques détails à éclaircir, toute l'affaire va rebondir de façon ahurissante et la plongée en enfer se poursuit...

Comme à chaque roman de cet auteur, tout s'enchaîne à la perfection. C'est à chaque fois un puzzle gigantesque. Chaque chapitre place une pièce clé, effrayante. Il y en a 77... Si Lucie et Sharko sont un poil en retrait dans cet opus, Thilliez va faire la part belle à Nicolas Bellanger que j'adore tout autant.

Luca c'est 550 pages haletantes que l'on aimerait pouvoir lire d'une traite tant c'est passionnant. Cependant les sujets abordés sont durs et ont nécessité pour ma part quelques pauses...digestives. Le weekend prolongé de Pâques a été juste parfait pour boucler ma lecture. Franck Thilliez reste le maître incontesté des auteurs de thriller français. Luca est donc un incontournable pour les amateurs du genre, un coup de coeur bien évidemment.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire