jeudi 24 novembre 2022

MIDNIGHT CITY de Rozenn Illiano

 


Auto-édition.
Sortie prévue le 25 novembre 2022

Admirez cette superbe couverture réalisée
par Rozenn Illiano elle même !





L'avis express de Dup sur Midnight City de Rozenn Illiano

L'impact d'un roman sur l'auteur ? À moins que ce ne soit l'inverse ?
Un roman dans un roman, une mise en abyme magistrale !



L'AVIS DE DUP


Bookenstock s'était inscrit comme partenaire de Rozenn Illiano il y a quelques mois et il y a peu, l'autrice nous a proposé ce roman à la lecture. Après avoir remporté le chifoumi contre Phooka 😁 c'est donc entre mes mains qu'à atterri ce Midnight City. Je m'étais déjà frottée à cette plume avec Le phare au corbeau qui m'avait bien plu mais sans plus. Il en va tout autrement avec celui-ci qui est un gros coup de coeur.

On va suivre en parallèle deux histoires.

D'un côté, celle de Midnight City, une cité plongée dans un éternel minuit. Belle et mystérieuse, au parfum de caramel et de feu de bois, aux couleurs déclinant toutes les nuances de l'indigo. Une cité où les habitants rêvent éveillés et où les rêvarchitectes sont là pour tenir à l'écart les cauchemars. Mais la grande horloge, pilier central de Minight City s'arrête et c'est la cata. On y suivra Cyan, ancien rêvarchitecte et la funambule qui tentent de sauver la cité.

De l'autre, celle de Samuel, écrivain jusque là anonyme qui sort de l'étourdissant, l'épuisant marathon suite à la publication de son dernier roman devenu un best seller. La pression de l'éditeur, des lecteurs pour obtenir un nouveau roman l'étouffe et c'est la page blanche. Arrive alors un mécène providentiel qui lui offre l'argent et donc le temps qu'il veut pour écrire en paix ce qu'il veut ! Sam va alors coucher sur le papier le roman qu'il a en tête depuis des années : Midnight City.

En fait, ce n'est pas un livre que l'on lit ici, mais bien deux qui finissent par se croiser, s'entrecroiser. Du grand art !

Le premier est totalement onirique, passionnant et pourtant plein de dangers sous ses airs poétiques. L'écriture de Rozenn Illiano est magnifique, ses métaphores sont vibrantes, la justesse de ses remarques parfaites. Une citation sera bien plus explicite que mes mots :

"Il n'entendait plus son don éteint, et voilà que ce dernier se réveille. Cyan le sent bouger au fond de lui, un pincement dans le ventre, comme l'étrange douleur éprouvée quand on tombe amoureux ou lorsqu'on perd un proche. Une drôle de lumière qui monte telle une vague, des picotements dans les doigts et l'écho du cœur qui bat plus vite." 

Le second nous parle de la vraie vie... d'écrivain. Les forums de partage, l'envie d'être publié ou l'inverse, l'envie de garder pour soi ses pensées. Les sensations lorsqu'on met ses tripes dans un texte, ou l'inverse encore devant la page blanche. On y parle de légitimité, du poids de la critique, de l'édition, de l'auto-édition, des livres voyageurs, etc, etc... Je ne vais pas continuer l'énumération, mais tout y est et franchement c'est un livre que je conseille en premier lieu aux auteurs eux-mêmes. Le personnage de Sam est vraiment attachant, et celui de Roya, son amie de plume le devient petit à petit. Quant à celui du mécène, il est... fascinant, je n'en dirai pas plus, il faut le découvrir !

Ce Midnight City qui est le roman de Sam, mais aussi celui de Rozenn Illiano, est un roman dans un roman, une mise en abyme ! Un monde où l'imaginaire vient en aide au monde réel en permettant d'évacuer les peurs, les incertitudes et les deuils de l'auteur. Mais lorsque la fiction, le fantastique va surgir dans la réalité, tout se mêle alors et cela donne un chef-d'oeuvre magistral. J'ai adoré cette lecture, vraiment !


2 commentaires:

L'ours inculte a dit…

Chouette ! J'attends ma précommande

Snow a dit…

Un pur chef d'œuvre ce livre ! 🥰