mardi 21 janvier 2020

CODEX ALERA tome 3 de Jim Butcher


Tome 3
La furie du curseur


Editions Bragelonne
Format poche
Parution 16/10/2019
768 pages
8.20 euros


☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 3 de Codex Alera ☇



J'avais déjà adoré les deux premiers tomes, et pourtant celui-ci les surpasse amplement !



L'AVIS DE PHOOKA:



Kalarus toujours aussi ambitieux et retord, décide de tout mettre en oeuvre pour prendre le pouvoir. Pour cela, il n'hésite pas à utiliser tous les moyens possibles, allant même jusqu'à s'allier aux ennemis de toujours: les canims. Les canims sont des guerriers féroces, mi-hommes mi-chiens et sans pitié, quasiment impossibles à vaincre en combat singulier. Mais ce n'est pas là le seul atout de Kalarus. Pour être sûr que d'autres grands ducs ne s'allient pas à Gaius pour défendre Alera, il capture et retient en otage femmes et filles. Ayant assuré ainsi ses arrières, Kalarus envoie ses légions contre celles de Gaius.

Oui mais voilà, notre pauvre Tavi avait été envoyé par Gaius jouer les légionnaires dans une toute nouvelle légion formée de soldats de diverses régions et Tavi va ainsi se retrouver en première ligne. Pendant ce temps Amara et Bernard vont tenter de sauver les otages, tandis qu'Isana va tenter de sauver une âme, celle d'Ombre.

Si j'avais trouvé un bémol au tome précédent avec quelques longueurs parfois dans le combat de Bernard et Amara, cette fois-ci il n'y a aucun temps mort. L'expédition de Bernard et Amara pour libérer les otages est fabuleuse, pleine de suspense et de retournements de situations. La lutte acharnée d'Isana pour essayer de sauver Ombre est touchante et pleine de révélations. Quant à Tavi, toujours accompagné de Max et de Ehren, sa progression est juste incroyable. Il va mener des combats titanesques dans lesquels, une fois de plus, il va devoir utiliser son intelligence pour contrer son manque de pouvoir. Tavi est sans doute l'un des héros le plus incroyable que j'ai pu rencontrer dans mes pourtant nombreuses lectures. Quel gamin, et quel homme maintenant !!

Je n'en dirai pas beaucoup plus sur le contenu du roman pour ne pas risquer d'en dire trop et de vous gâcher votre plaisir. Mais ce troisième tome est une merveille, n'ayons pas peur des mots. Je me suis régalée. Pas un mot de trop, pas une seule action inutile, c'est un énorme page-turner. La construction y est sans doute aussi pour quelque chose, puisque au lieu de passer d'un personnage à un autre à chaque chapitre, l'auteur a choisi cette fois de coller au plus proche du rythme du récit. C'est à dire qu'on peut passer 3 ou 4 chapitres avec Tavi si la situation l'exige, puis peut-être seulement deux chapitres avec Bernard et Amara, et puis le rythme change encore et encore. C'est un vrai piège à lecteur !! 
Cependant ce qui est clair, c'est qu'on se concentre sur Tavi et bon sang ce môme en a encore sous la semelle, il me tarde déjà d'attaquer le tome 4. Quel talent ce Jim Butcher !

En résumé, vous l'aurez compris, si vous ne connaissez pas la série Codex Alera, ça vaut drôlement le coup d'y jeter un oeil. Et si vous l'avez commencée, ne lâchez surtout pas l'affaire, à lui seul ce tome 3 vaut le détour. Énorme coup de coeur pour cet opus absolument impeccable. Hop, en piste pour le tome 4!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire