lundi 16 novembre 2020

NEVERNIGHT Tome 1 de Jay Kristoff

 


1 # N'OUBLIE JAMAIS



Éditions De Saxus
756 pages
19.90 euros




L'avis express de Dup sur N'oublie jamais de Jay Kristoff


Malgré un air de déjà vu, l'auteur propose un récit totalement unique, entraînant et addictif porté par une héroïne que le lecteur n'est pas prêt d'oublier.
Gros coup de coeur !




L'AVIS DE DUP




En lisant le résumé, on se dit : "encore une nième apprentie assassin mue par un désir de vengeance"... et oui, c'est exactement ça ! Mais vous pouvez me croire, tout le reste est hors norme dans ce roman. Malgré les premiers chapitres plutôt ardus et surtout déroutants, on est très vite happé par l'intrigue et l'histoire que déroule Jay Kristoff. J'ai eu du mal à m'habituer aux notes en bas de pages. D'une part parce qu'elles sont nombreuses, souvent très longues, et coupent un peu la dynamique du récit. Mais c'est un tel trésor d'humour noir qu'il ne faut pas l'ignorer. Le narrateur y prend à partie le lecteur et c'est souvent succulent. Et puis passé le 5ème chapitre, il y en a quand même moins... jusqu'à se qu'on se trouve à guetter la page où il y en aura une !!!

On découvre donc une jeune fille de 14 ans, Mia Corvere, qui aspire à intégrer L'Église Rouge, l'école formant l'élite des assassins dont les disciples vénèrent Niah, la déesse de la mort. Cela fait 4 ans qu'elle s'entraine dur sous la coupe de Mercurio, qui a senti chez elle un potentiel suite à l'élimination de tous les membres de sa famille. Elle voue une haine sans borne aux responsables de la mort de ses parents et de son petit frère et ce sera sa motivation. Et puis Mia est particulière avec son affinité pour les ombres, avec son non-chat qui la suit partout, la conseille et l'aide en s'abreuvant de sa peur.

Il lui faudra d'abord rejoindre le continent où se terre l'Église Rouge, mais ensuite réussir à l'atteindre, car celle-ci se cache, pourchassée par toutes les républiques de cet univers. Déjà là, les épreuves sont terribles, les krakens des sables m'ont collé je l'avoue, quelques sueurs froides ! Et pourtant, je peux vous dire que ce n'est rien à côté de ce qui l'attend, elle et les 19 autres disciples ! Ils sont 20, il ne sera intégré que 4 lames...

L'enseignement est pour le moins spécial, et il leur faudra se surpasser dans les quatre disciplines : le combat, le poison, le vol et la séduction... et survivre à leurs enseignants ! C'est trash, c'est sanglant, Jay Kristoff ne leur épargne rien ! Ces pages sont loin d'être tout public, malgré le jeune âge des protagonistes, l'auteur nous le rappelle bien souvent : nous avons à faire à des meurtriers, tous autant qu'ils sont. 

Un univers incroyable éclairé par trois soleils , où la nuit, la vraie-nuit ne tombe qu'une fois tous les trois ans à peu près, où les non-nuits sont tout de même pleines de noirceurs, nos protagonistes vont tâcher de se surpasser. Des professeurs dont il faut se méfier, de véritables séances de torture pour vérifier qu'ils ne trahiront jamais l'École, des sorciers monstrueux, des créatures encore plus monstrueuses, seront contrebalancés par l'amour et l'amitié qui va se tisser au fil des pages.

Entre les coups de théâtres qui arrivent sur la fin et le fait que Mia Corvere reste une énigme avec ses ombres, même pour elle, je n'ai qu'une envie, avoir la suite entre mes mains ! Je découvre là une plume acérée, incisive et incroyablement graphique ! N'oublie jamais est le premier roman de Jay Kristoff à mon actif, mais sûrement pas le dernier tant j'ai adoré ces presque 800 pages. C'est un énorme coup de coeur !

 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire