mardi 6 février 2024

L'ENCYCLOPÉDIE FÉERIQUE D'EMILY WILDE de Heather Fawcett

 Emily Wilde 
#1

Éditions Sabran
Parution février 2024
382 pages
18.90 euros



Les informations sur le site Booknode





☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 de Emily Wilde   ☇ 



Un roman enchanteur dans tous les sens du terme.
De la cosy fantasy qui ne plaira sans doute pas à tous, mais un énorme coup de cœur pour moi.




L'AVIS DE PHOOKA:




    Emily Wilde est une universitaire anglaise, spécialiste de la dryadologie. Depuis des années elle travaille sur une encyclopédie féérique dont il ne manque que le dernier chapitre avant publication. Cet ouvrage fera référence dans le monde entier et donnera à Emily une renommée internationale. Elle y référence toutes les créatures magiques qu'elle a rencontré au cours de ses périples, y détaillant leurs us et coutumes. Un travail exhaustif et minutieux jamais réalisé à ce jour. 

    Pour ce dernier chapitre, elle doit étudier un type de fées d'une extrême rareté: les Recluses, les fées les plus rares du monde mais aussi parmi les plus dangereuses. Pour cela elle va se diriger vers Hrafnsvik, un village perdu dans le Nord lointain. Loin de toute civilisation et de tout confort. Mais Emily n'en n'a cure. Seule la science l'intéresse. La cabane louée un peu à l'extérieur du village n'est qu'une immonde bergerie sans confort ? Peu lui importe ! L'accueil réservé par les villageois est froid voire même hostile ? Tant mieux ça lui évitera de devoir parler de la pluie et du beau temps. Emily est là pour traquer les Recluses et c'est tout.

    Mais voilà que son collègue, le prestigieux professeur Wendell Bambleby débarque à son tour à Hrafnsvik dans le but de lui donner un coup de main pour cette étude. Bamblely et son insupportable arrogance, ses manières outrancières et son incroyable fainéantise s'installe donc dans la cabane d'Emily et balaye d'un coup toute son organisation minutieuse. Cet insupportable individu maniéré, coureur de jupons et beau comme un prince ...

    Le roman est présenté comme le journal d'Emily. Elle y raconte chaque journée, chaque évènement petit ou grand. Ses rencontres avec les villageois, avec les éléments féériques, ses recherches et la colère que lui provoque cet odieux Bambleby. Assez naïvement, j'avais cru d'après la couverture que le roman se passait plutôt sous un climat tropical mais loin s'en faut. C'est dans le froid et la neige que vous allez vous promener. Comme quoi il faut se méfier des apparences ... et cette couverture résume bien le roman.  Pour ceux qui cherchent de la fantasy guerrière, des combats ou de la romance, passez votre chemin...même si cette encyclopédie est tout ceci à la fois. Le terme à utiliser serait vraiment cosy fantasy de la manière dont on parle de cosy mystery. Vous allez me dire "ho non encore une nouvelle appellation gniagniagnia". Sauf que cosy mystery vous parle et vous donne immédiatement une image surannée et douce d'un thriller non? Il en est de même ici. De la cosy fantasy parce que c'est de la fantasy douce et surannée racontée avec un langage daté et délicieux. Un peu à l'image de Jonathan Strange et Mr Norrel ... vous vous souvenez ? Un style d'écriture très particulier, pour un roman enchanteur et enchanté, tout en douceur, en non-dit et plein de poésie, tout en étant parfois d'une brutalité confondante. Les fées ne sont pas des anges, loin de là. Leurs exactions sont horribles mais Emily les étudie de façon clinique, sans émotion et nous reporte leurs faits et gestes dans un langage posé et recherché, sans aucun doute même vraiment daté pour nous, mais quel régal. 

    Quant à Bambleby, il est l'électron libre qui vient perturber l'ordre des choses. Son sens de la répartie et son comportement sont des éléments ô combien perturbateurs pour Emily, mais comment lui en vouloir ? Ses beaux cheveux blonds lui feraient tout pardonner ... si elle ne se forçait pas à ne pas y penser.

    Même si le tome 2 est déjà annoncé, pas de cliffhanger. Comme pour tout le reste du roman, la fin arrive en douceur.

    L'encyclopédie féérique est un roman qui ne plaira pas forcément à tous, mais en ce qui me concerne, c'est un énorme coup de cœur. Je me suis régalée,  me suis laissée emporter par le récit, sa poésie, sa fureur, sa douceur ... Le genre de roman qu'il faut lire au coin de la cheminée en buvant un thé. J'étais dedans comme dans un cocon. Bien. Au chaud. Tranquille. Un immense plaisir.



1 commentaire:

Hermine H. a dit…

Il me tente beaucoup depuis sa sortie en VO lui !