jeudi 8 octobre 2020

PORTEURS D'ÂMES Tome 1 de Sarah Juna

 

1 # LA MARQUE DU PUMA


Éditions Alter Real
376 pages
20 euros




L'avis express de Dup sur La marque du puma de Sarah Juna

Premier tome d'une trilogie prometteuse d'urban fantasy sur fond de romance, avec ni loups garous, ni métamorphes, si, si !


L'AVIS DE DUP



À mon tour d'explorer la mine des romances paranormales des Éditions Alter Real ! Nanmého, il n'y en a pas que pour Phooka hein ! Cette lecture divertissante et facile à lire, je me l'étais réservée un peu comme une récompense, voilà, à lire après une lecture complexe ou prise de tête. Inutile de dire que je me suis ruée dessus après un certain roman de SF qui m'avait donné l'impression de s'étirer en longueur.

Une romance sur fond d'urban fantasy, avec des loups garous au moins, voire mieux, des métamorphes vu le titre de ce tome 1 : La marque du puma, me suis-je dit. Et bien que nenni, rien de tout cela !!! Ce que nous propose Sarah Juna est totalement différent, original et ma foi, bien sympathique. Nous allons faire la connaissance du peuple des Huatlas, un peuple aussi vieux que l'humanité, qui a évolué conjointement au nôtre jusqu'à ce qu'il se fasse décimer par l'homme, qui de tout temps a toujours eu peur de ceux qui étaient différents. Les Huatlas, ou Porteurs d'âmes, lient leur âme à un animal, ils deviennent inséparables et profitent chacun de cette symbiose. Et bien sûr il en reste quelques uns, qui vivent en communauté et cachés, en retrait de l'humanité.

On découvre Lana, une jeune fille au passé difficile, adoptée, puis orpheline, plusieurs familles d'accueil et enfin recueillie par un oncle de son père adoptif, le vieux Joe. De tout temps Lana s'est sentie attirée par les chats des différents quartiers où elle a habité. D'ailleurs ils le lui rendent bien, et c'est avec bonheur qu'elle accepte son premier job dans un refuge animalier situé près du parc de Yellowstone. 

Et puis un soir, le véto du refuge, son patron en l'occurrence, l'embarque "pour une urgence" dans le parc. Sauf qu'il s'apprête à livrer Lana à un groupe de personnes patibulaires et peu sympathiques. Lana sera sauvée par l'attaque d'une meute de loup et de Aidan, un beau brun ténébreux qu'elle avait déjà aperçu au refuge. Et c'est ainsi que Lana va découvrir le peuple des Huatlas et surtout, qu'elle en fait partie ! Mieux, qu'elle a des pouvoirs rares et fortement attendus dans la communauté, c'est pourquoi elle allait être livrée à un groupuscule de dissidents. 

Sur fond de romance sympathique, pour une fois les deux protagonistes sont, soit de fortes têtes, mais dès le départ en phase et non en fight, l'autrice développe une intrigue pleine de rebondissements, avec des complots d'envergure. Ces liens avec les animaux vendent du rêve je trouve, en plus d'être originaux. On assistera en fin d'opus à une bataille finale de ouf, j'ai adoré. Car oui, j'ai oublié de vous dire, en plus de ce lien avec l'animal, certains Huatlas sont des élémentaires : ils ont un lien avec l'eau, le vent, la terre ou le feu... ben je vous promets que ça dépote dans les bastons !!! Le thème principal abordé est, sans surprise, l'écologie et la sauvegarde de la nature. Je regrette juste la couverture qui ne reflète en rien le type de romance développée entre Lana et Aidan...

Bref, je me suis régalée en savourant ma récompense, et même que j'ai le tome 2 sous le coude en cas de coup de mou livresque ! La marque du puma est un excellent remède et j'espère en avoir besoin bientôt 😁 ! 


2 commentaires:

  1. Ohhh je viens de tomber sur ta chronique, et quelle chronique !!! Merci infiniment pour ce retour et ton ressenti <3 J'ai hâte que tu fasses la connaissance de Malek et Naya ! Sarah

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer