mardi 5 janvier 2021

GUERRES ET SORTILÈGES tome 2 de Jeffe Kennedy

 #2

La stratégie d'Oria

Editions Alter Real
Parutions 25/09/2020
308 pages
20 euros en papier
5.99 euros en ebook







☇ L'avis éclair de Phooka sur La stratégie d'Oria de Jeffe Kennedy  ☇



Un démarrage un peu poussif mais une fin en fanfare
Il me tarde déjà de découvrir le troisième tome de cette série.


L'AVIS DE PHOOKA:





Les Baràn n'ont pas respecté les accords qu'Oria et Lonen avaient mis en place. Les frères d'Oria ont repris le pouvoir et ne se sentent pas obligés de respecter la parole d'Oria. Pire que tout, ils reprennent le pillage de l'eau des Destrye grâce à l'invocation des Trom et de leurs dragons. Les Destrye ne peuvent rien contre ces ennemis bien trop puissants et dangereux. Ils sont condamnés. Alors Lonen repart seul vers Barà. Il ne sait pas vraiment ce qu'il va pouvoir faire, seul face à ces sorciers qu'il avait pourtant vaincu et qui lui devaient allégeance. La seule chose qu'il sait c'est que secrètement il espère revoir Oria qui le hante depuis la fin de la guerre.

Oria, elle, est devenue une magicienne. Elle a obtenu son masque parce qu'elle a compris que pour l'obtenir il faut parfois être prêt à faire croire en sa maîtrise de ses pouvoirs, même si ce n'est pas forcément le cas. Quand la garde de Barà, qui lui est fidèle, lui annonce que Lonen est aux portes, elle n'hésite pas. Elle le fait entrer en cachette pour discuter avec lui. Là, elle apprend la trahison de son frère Yar qui a invoqué les Trom. Mais Yar n'est pas encore roi, il n'a pas trouvé d'épouse. Alors une idée germe dans l'esprit d'Oria. Elle propose à Lonen de l'épouser pour briguer le trône. De toute façon Lonen en tant que vainqueur de la guerre à de facto le pouvoir sur les Baràn, mais il sait aussi qu'il est un "esprit sourd", c'est à dire qu'il ne possède pas de magie et que c'est rédhibitoire. Mais ce mariage ne sera de toute façon que de façade puisque Lonen ne peut pas toucher Oria, celle-ci est trop sensible à son environnement et ne supporte pas qu'on la touche. Bien que ces deux là s'apprécient ou du moins s'estiment  mutuellement, leur mariage restera formel.

Soyons honnête le début du roman est long, trop long. Ça correspond à la partie où Lonen et Oria discutent seuls de leur projet. L'idée est sympa, bien présentée, on en comprend les enjeux politiques et les pièges qu'il faut éviter. Mais l'auteur insiste tellement lourdement sur le fait qu'ils ne peuvent pas se toucher que ça en devient un peu pénible. Le lecteur a bien compris et réalise lui même toutes les implications de cette limite. Ça rend leur relation extrêmement complexe et frustrante évidemment. Pire si par mégarde Lonen touche la main d'Oria, elle s'évanouit ni plus ni moins. C'est donc vraiment une barrière infranchissable. Comment pourra t'elle être la reine des Destrye dans ces conditions? Et comment Lonen pourra t'il être le roi des Baràn sans être sorcier ? C'est une situation inextricable. On le comprend très vite, mais Jeffe Kennedy insiste un peu trop et le récit tourne en rond au point où je commençais à me demander si j'allais jeter l'éponge. Et puis enfin, Oria et Lonen sortent de la tour pour aller se marier et tout s'enchaîne à ce moment là et le roman devient un inlâchable (© Dup). Le mariage, la prêtresse à la solde de Yar qui veut empêcher le couronnement, l'attaque des Trom, le retour de Yar avec une épouse bien trop tôt pour qu'Oria et Lonen aient pu prendre le pouvoir. Tout s'enchaîne à tout allure et c'est un réel plaisir. Passé les premiers chapitres, le roman se lit à tout allure.

Un petit point sur lequel je voulais insister aussi (et j'ai oublié dans ma chronique du tome 1) c'est que je trouve les couvertures très jolies et pas stéréotypées "romance". J'apprécie énormément !!

Ce tome 2 de Guerres et Sortilèges aurait pu être un énorme coup de coeur sans son démarrage un peu poussif. Quel dommage. Il n'empêche que c'est une très agréable lecture et qu'il me tarde maintenant d'en découvrir la suite. C'est une série originale aussi par l'univers créé que par cette relation étrange entre les deux héros. Oria et Lonen n'ont pas dit leur dernier mot, soyez en sûrs !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire