jeudi 19 mars 2020

CHEZ NOUS de Louise Candlish





Sonatine Éditions
480 pages
22 euros






L'avis express de Dup sur Chez nous de Louise Candlish


Un thriller psychologique autour d'un drame domestique. 
Une construction addictive et très originale que je vous conseille de découvrir !




L'AVIS DE DUP



Vendredi 13 janvier 2017. Londres. Lorsque Fi (de son vrai nom Fiona) rentre chez elle récupérer un ordi, c'est pour découvrir un autre couple en train d'emménager ! De ses meubles, affaires, il ne reste plus rien. Son mari dont elle est séparée est injoignable, pire ses enfants ont disparu.
Même date. Genève. Bram (Abraham en fait) le mari de Fi se terre dans un hôtel proche de l'aéroport. Il est stressé, angoissé et surtout très déprimé.

Mars 2017. Fi va raconter son histoire sous forme de podcast pour une émission à sensation La victime. Comment sans s'en rendre compte, elle en est arrivé à se faire déposséder de sa maison par son mari. Chaque passage du podcast est ponctué par des commentaires d'auditeurs. Ces #VictimeFi nous offrent un panel de réflexions allant de la plus fine analyse à celle la plus crasse... les réseaux sociaux quoi ! 
Même date, Bram a rejoint Lyon, pris une petite location discrète et commence à écrire son histoire et pourquoi son trajet a dérapé ainsi. Il nous dit également qu'il y fait ses aveux avant de se supprimer. Une mauvaise action, bénigne au demeurant (et non, je ne parle pas de son adultère), va entraîner une véritable cascade d'événements. La présence d'une tierce personne malfaisante et ce sera la spirale infernale, incontrôlable.

Une construction originale et addictive qui va alterner quatre récits: Londres, Lyon, le podcast de Fi et le document Word de Bram. Si on ne s'attache pas plus que ça à ces personnages du fait de leur personnalité, de leur réserve so british, il n'en reste pas moins que ces quatre récits sont passionnants et m'ont accaparée du début à la fin. Pas d'enquête, pas de tueur en série, pas d'action frénétique et malgré tout je suis restée scotchée à ces pages.

Louise Candlish nous propose donc un thriller domestique dans un quartier huppé de la banlieue de Londres. Où toutes les familles bien BCBG de la rue se fréquentent, connaissent la valeur de leur bien immobilier qui a fait un bond phénoménal en une dizaine d'années. Les infidélités de Bram ont conduit Fi non pas à demander le divorce, pas encore, mais la séparation.

Mais son soucis principal étant le bien-être de leur deux petits garçons, ils ont opté pour une solution originale, le nesting. Au lieu de trimbaler les enfants d'un foyer à un autre, les enfants restent à la maison et ce sont les parents qui alternent sur place, se passant le relais de la garde. Fi prenant la semaine, les devoirs, le quotidien et Bram le weekend, la décompression, le sport, les activités ludiques. Somme toute, à peu près ce qui se passait avant la dernière incartade de Bram.

Chez nous est un thriller psychologique remarquable et d'une construction magistrale. Deux sons de cloche qui mettent en perspective des événements communs, mettant ainsi en avant le gouffre qu'il peut exister dans l'interprétation de chacun. C'est angoissant, c'est poignant et j'avoue avoir été complètement surprise par la fin... et surtout j'ai adoré la subtilité de la morale délivrée par Louise Candlish ! Une autrice que je suivrai avec attention à l'avenir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire