lundi 6 avril 2020

SERRE MOI FORT de Claire Favan [Audio]






Serre-moi fort
Durée : 9 h et 29 min







L'avis express de Dup sur Serre moi fort de Claire Favan



Méfiez-vous, prenez bien votre respiration avant. 
Parce que Claire Favan serre vraiment fort...



L'AVIS DE DUP




Serre moi fort, quoi de plus réconfortant que cette proposition de gros câlin n'est-ce-pas ? Serre moi fort.... c'est cela oui ! Moi si Claire Favan me demande un gros hug je fais demi-tour et je me sauve en courant ! Et vous savez quoi, je vous conseille d'en faire tout autant ! Si vous ne me croyez pas, lisez ou écoutez ce roman !

Dans la première partie de ce livre, nous faisons la connaissance de Nick, 15 ans, qui en a bien besoin de câlins ! Sa soeur aînée Lana a disparu, la police pédale et c'est le désastre dans la famille. Les parents sombrent, la mère dans les médocs, le père dans l'alcool. Nick est seul, fait les courses, les repas, le ménage, paye les factures qui arrivent, tout en continuant à aller au lycée. Quelques années après l'enquête prend un nouveau virage : la disparition de Lana pourrait être rapprochée du mode opératoire d'un serial killer, l'Origamiste. C'est un électrochoc pour les parents de Nick qui se reprennent en main, et s'investissent à fond dans une association de gens confrontés à la disparition d'un proche... et Nick est toujours aussi transparent, même s'il poursuit ses études brillamment. Claire Favan décortique à merveille sur chacun des membres de cette famille les dégâts psychologiques d'une disparition et nous laisse, nous lecteur sur une dernière phrase choc qui nous laisse KO.

Deuxième partie, 20 ans plus tard. Nous faisons la connaissance de Adam Gibson qui lui aussi a bien besoin de câlins. Il vient d'enterrer sa femme et reste avec ses deux grands ados qui ne se gênent pas pour lui montrer tout le mépris qu'ils éprouvent pour lui. En effet, face au cancer de sa femme, il a préféré se réfugier h 24 dans son boulot d'enquêteur. Il persiste d'ailleurs et demande à prendre en charge la nouvelle affaire : un charnier de vingt-quatre corps vient d'être découvert. Là encore sous couvert d'une enquête Claire Favan analyse avec beaucoup de finesse la psychologie d'une famille en plein deuil. La fin de cette seconde partie est d'une violence psychologique incroyable. Elle secoue profondément le lecteur, mais pas de KO.

Et pour cause, l'uppercut on le prend en pleine figure dès les premières phrases de cette troisième partie ! Partie dont je ne vous dirai rien, ce serait vraiment gâcher ce roman d'une construction et d'une maîtrise incroyable. Simplement vous dire qu'on stresse jusqu'à la fin et cette fin est juste incroyable. J'ai rarement croisé des conclusions de thriller aussi percutantes. Claire Favan nous a serré tellement fort avec ses mots qu'on a peine à reprendre notre souffle.

Je n'ai pas grand chose à dire sur l'audio en lui même. Le narrateur est bon, mais sans plus. Neutre je dirai. L'écoute ne change rien à l'impact du texte, celui-ci est tellement fort que le narrateur semble s'effacer devant lui.  

Ce thriller est magistral, il y a tout là-dedans pour secouer, que dis-je, serrer très fort le lecteur. L'analyse psychologique crée une empathie monstre pour les personnages et Claire Favan se joue de nous par ce biais avec maestria. C'est juste énorme, comme le coup de coeur que je vous annonce.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire