vendredi 17 avril 2020

CHASSE FANTÔME de Hermine Lefebvre





Editions Scrineo
Sortie prévue le 05/03/2020
Prix: 18.90 euros
Pages: 448




☇ L'avis éclair de Phooka sur Chasse Fantôme de Hermine Lefebvre  ☇



Cette Chasse fantôme est magique à tout point de vue. Un roman passionnant à découvrir absolument !



L'AVIS DE PHOOKA:







Prologue, un an avant le déroulement du récit, le lecteur se retrouve en plein milieu d'une bataille entre des "Veilleurs" et une "Chasse fantôme". On apprend petit à petit que cette Chasse fantôme a été déjà arrêtée, il y a quelques quatre cents ans. Mais là, elle réapparaît, à la recherche du "Coryphée", son meneur. Les Veilleurs sont là pour l'arrêter à nouveau, mais ça ne se passe pas bien. Natalis fait partie de ces Veilleurs, il n'est encore que jeune sorcier et il a une mission bien précise. Si cette mission échoue, il doit fuir. Son père le lui a ordonné. Oui mais il ne le fait pas ...

Un an plus tard, Natalis est paraplégique, en fauteuil. Son père est dans le coma. Les conséquences de son échec sont terribles et pas uniquement physiquement. La hiérarchie des "Veilleurs" l'accuse. Il n'a pas suivi les ordres, il est coupable de cet échec et de la mort de nombreux de ses collègues. Comme si tout ce qui précède ne suffisait pas, la Chasse fantôme a été libérée. Sans meneur puisque le Coryphée est introuvable, elle attaque en aveugle et décime villes et villages. Natalis vit avec son frère Félix et il fait sa rentrée au lycée d'Altenheim. Cette idée le révulse, mais il n'a pas le choix. Il n'est plus considéré comme Veilleurs et il est relégué à la surveillance de ce petit village allemand où il doit mener une vie quasiment normale. En classe, il se retrouve à côté d'un étrange garçon, Ielesseï qui semble être dans son petit monde à lui. La vie de Natalis prend une tournure bien différente de ce qu'elle était. Surtout quand des rêves de meute et de chasse fantômes viennent le hanter ...

La trame du récit est franchement réussie. Cette Chasse fantôme, composée de cavaliers et de chevaux "magiques", passant d'un monde dans l'autre (en gros du réel au magique) fondant sur les villes et ou villages pour y massacrer des populations est déjà une belle ouverture. Mais savoir que cette meute cherche son meneur, que ce meneur peut être n'importe quel enfant et que Natalis est dans un lycée où évidemment beaucoup pourraient être des meneurs potentiels, ouvre une porte à tous les possibles. Surtout que cet enfant peut être n'importe où dans le monde.

Mais pour moi la plus grosse réussite d'Hermine Lefevre est un personnage dont je ne vous ai que peu parlé: Félix, le frère de Natalis. Transparent au début du récit, au point d'être quasiment inutile, il monte en puissance au fil du récit. Et là où Natalis est têtu, voire borné, Félix lui est ouvert et son intelligence lui apporte beaucoup. Oui je dois le reconnaître c'est mon personnage préféré du roman et de loin. Natalis est évidemment le héros. Il est fait pour être aimé, il est devenu handicapé suite à l'attaque du prologue. Il est rongé par la culpabilité, il est détesté par les Veilleurs, maltraité au lycée. Tout est là pour qu'on le prenne sous notre aile. Oui ... mais non. Il ne m'a pas touchée, emportée ou émue. Il a un destin intéressant, aucun doute là dessus et on le suit avec beaucoup d'intérêt, mais son caractère à l'emporte pièce et son opiniâtreté le rendent souvent imbuvable et borné. D'où le surnom de hérisson que lui donne son frère justement. Tout ça est incroyablement bien dosé par l'auteur. Parce que je suis sûre que c'est fait exprès. Elle prend un malin plaisir à nous manipuler. Oui Natalis est le héros, mais celui qui est derrière tout ça c'est bien Félix. Un garçon touchant, malin et ouvert aux autres. Une perle quoi. Discret, invisible et pourtant ... Bien joué madame Lefevre !

Chasse fantôme est un très joli roman, mieux que ça, un roman puissant, fort en émotions et en rebondissements. Un vrai plaisir de lecture. Original, enlevé, bourré de suspense et de magie, c'est un cocktail détonnant qui explose en coup de cœur !





Aucun commentaire:

Publier un commentaire