jeudi 29 septembre 2022

LES POUDREMAGES #2 - La campagne écarlate de Brian McClellan

 

2 - LA CAMPAGNE ÉCARLATE


Éditions Leha
510 pages
25 euros





L'avis de Dup sur La campagne écarlate de Brian McClellan

Énorme coup de coeur, encore une fois !
Je suis fan absolue de la plume de cet auteur ❤

L'AVIS DE DUP


Brian McClellan continue à dérouler son histoire en se situant immédiatement après les événements du tome 1. Les Kez ayant été mis en déroute à Docouronne, au sud-est d'Adro, ils concentrent leur armée restante sur l'autre entrée accessible, Budwiel au sud-ouest (le restant des frontières étant des chaînes élevées de montagnes). Le problème c'est qu'ils sont bien plus nombreux que les combattants adrans, le rapport est de 1 pour 10. Adro a quand même l'avantage du terrain.

La recette de l'alternance des points de vue ayant fait ses preuves dans le premier opus, l'auteur n'en change pas ici, pour notre plus grand bonheur. Tamas, Taniel, Adamat, Nila...

Tamas trouve un passage sous la montagne qui lui permet d'amasser ses deux meilleures compagnies et sa cabale de poudremages juste derrière la force invasive Kez. Le marteau, l'enclume, tout ça, tout ça... On s'attend dès lors à une victoire écrasante... et c'est tout l'inverse ! Ipille, l'empereur de Kez avait quelques atouts cachés dans sa manche... 

Tamas et ses hommes se retrouvent à devoir contourner la frontière, sans ravitaillement et avec l'ennemi aux trousses. Un long parcours, pénible et plein d’embûches qui permettra de cerner au mieux sa personnalité et surtout son génie militaire, pour ne pas dire sa ruse.

Taniel, sorti de son coma à Adopest, traîne son mal-être dans les fumeries sous le regard torve et réprobateur de Ka-poel. Mais la rumeur de la déroute d'Adro dans le sud et le maréchal déclaré disparu voire mort sera un électrochoc : il rejoint l'armée à Budwiel accompagné de sa "sauvage" pour constater que sans le commandement de son maréchal de père, tout part en cacahuète sur le front. Il décide d'y remédier.

Quant à Adamat, il se démène toujours pour retrouver sa femme et son fils détenus par le redoutable seigneur Vetas. D'ailleurs, Nila et Jakob sont également entre ses mains.

Hormis les passages concernant Adamat, l'essentiel de ce tome 2 sera sur les tactiques de guerre, les batailles à grande ou petite échelle, la logistique d'une armée, les blessés, les morts, le noir désespoir mais aussi son pendant, l'étincelle d'espoir qui illumine tout. Ce qui, au premier regard, peut paraître indigeste, Brian McClellan nous le rend passionnant, prenant, et franchement plein de suspense.  

Les personnages principaux sont tous travaillés à la perfection, chacun ayant son caractère, son obsession et ses casseroles qui surgissent. La relation entre Taniel et Ka-poel évolue, cette dernière étant toujours aussi singulière. Quel personnage mes amis, quelle présence que ce petit bout de femme muette ! Je suis incapable de dire lequel je préfère, je les aime tous. Nila, la plus effacée de tous, promet un essor de folie au tome suivant. Les personnages secondaires sont tout aussi truculents, entre le dieu cuisinier Mihali, ce requin de Vetas, le si sérieux Olem, le Privilégié Borbador, etc, etc !

En conclusion du tome 1 je disais "La promesse du sang était une entrée corsée et fort copieuse, et pourtant je vous promets que l'on attend qu'une chose : pouvoir se baffrer encore du plat principal, puis du dessert !" Et bien c'est chose faite, je suis repue et bien aise. Cette félicité postprandiale ne m’empêche pas de vous conseiller fortement le menu La trilogie des poudremages du restaurant étoilé Leha, dont j'attends le dessert avec impatience. Le chef McClellan mérite ses étoiles !



Nos avis sur le tome 1 - La promesse du sang :  Phooka et Dup

1 commentaire:

L'ours inculte a dit…

Ah j'ai faim maintenant !
Content que tu aies aimé, Leha a très bien fait de reprendre la saga