vendredi 8 novembre 2019

LES SALAUDS GENTILSHOMMES, Tome 1 de Scott Lynch


Les Salauds Gentilshommes

Tome1: Les Mensonges de Locke Lamora





Editions Bragelonne
Réédition: 11 septembre 2019
608 pages
15.90 euros



☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 des "Salauds Gentilshommes" de Scott Lynch ☇


Encore un de ces livres pour lequel je me dis "mais pourquoi ne l'ai-je pas lu plus tôt ?". La réponse est simple évidemment: manque de temps. Mais ne faites pas comme moi et découvrez vite Locke Lamora.






J'ai un peu l'impression d'arriver après la bataille. Tout le monde a lu "Les Salauds Gentilshommes" ! Je dois être la dernière à découvrir cette série. Par conséquent il n'est pas facile d'en parler, je vais forcément faire des redites.

Locke Lamora. Je comprends maintenant pourquoi on parle autant de ce personnage. Au début du roman, on le découvre petit à petit, magouillant une combine hautement risquée mais incroyablement géniale dans la bonne cité de Camorr. Bonne cité évidemment c'est une façon de parler car Camorr est le royaume des bandes organisées, des vols, des meurtres et de la misère. Bien au dessus de la cité vivent les nobles qui ne daignent pas regarder en bas. Justement, ce sont ces nobles que Locke Lamora dépouille allègrement. De façon grandiose il faut l'avouer ! Il les prive d'une bonne partie de leur fortune. Comme ça, juste pour le plaisir, car son argent s'entasse sans que lui ou sa bande n'en fasse usage. Sa bande oui, parce que Locke, Jean, Moucheron, Calo et Galdo travaillent de concert et forment "les salauds gentilshommes". Personne ne le sait bien sûr, ni les nobles, ni les brigands et encore moins le capa de la ville qui considère Locke et ses amis comme de simples détrousseurs. Car détrousseurs ils l'ont été effectivement à leurs débuts. Par flashbacks on découvre Locke gamin, orphelin, recueillis par le père Chains qui va l'éduquer comme il éduque déjà Calo et Galvo puis Jean. Ils vont tout apprendre, non seulement à soulager les passants de leur bourse et autres objets précieux, mais aussi les manières, les langues, le combat ...Tout ce savoir sera bien utile.

Le début du roman permet de découvrir les personnages et leur passé. On comprend comment ils se sont construits et pourquoi ils sont aussi brillants. Alors on commence à voir Locke Lamora comme un héros généreux et plein de panache. Une sorte d'Arsène Lupin de fantasy. Un gentleman quand il faut, un voleur quand il faut, un homme tout à fait commun et que personne ne remarque quand il faut aussi ... Il semble invulnérable, intouchable, imbattable. Sa puissance est sans limite ...

Alors arrive le roi gris, et tout va changer. On observe alors le doute chez Locke, la chute ...

Ce qui est sûr avec ce personnage c'est que la force de l'amitié est la plus puissante des armes. Si un roman peut être considéré comme une ode à l'amitié alors c'est celui-ci. L'amitié qui aide dans les moments difficiles, l'amitié qui pousse à la plus terrible des vengeances.

Comme tout le monde, j'ai adoré ce roman. Grandeur et décadence de Locke Lamora ... ou presque. Un personnage incroyablement attachant. Mais pas que lui, Jean, Calo, Galdo et surtout Moucheron forment un ensemble de héros que l'on aime. Leur destin va nous toucher tout autant qu'il va toucher Locke Lamora.

Quant aux mages-esclaves, ils me collent une trouille bleue ... J'ai un peu peur qu'on ne les retrouve dans les tomes suivants et ça me file la chair de poule. Parce que oui, si les héros sont incroyablement réussis, il en est de même pour les "méchants".

Un petit mot sur cette nouvelle édition que certains trouveront certainement moins belle que la première, mais qui pour ma part m'a énormément plu. J'aime son côté souple et facile à transporter et finalement dans mon esprit elle est plus 'Locke Lamora"-esque. Discrète, passe partout, elle se fond dans le paysage ...

Voilà, une belle découverte grâce à cette réédition. J'espère bien trouver le temps de lire la suite, il me tarde de savoir ce que devient Locke. J'ai comme l'impression que sa vie ne sera jamais facile, mais bon c'est pour le plaisir du lecteur n'est ce pas ?




5 commentaires:

  1. L'avantage de ne commencer la saga que maintenant c'est que tu n'auras pas (enfin j'espère !) trop longtemps à attendre la suite car nous ça fait un bail qu'on attend le tome 4. Pour en revenir à ce premier tome, perso je n'avais pas adoré. Je l'avais trouvé très bien, j'avais été charmée par Locke, par l'histoire et l'univers mais il m'avait manqué quelque chose (et j'avais trouvé des longueurs). J'ai nettement préféré le tome suivant et le 3e.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhaaaa tu me donnes encore plus envie de lire la suite !!!

      Supprimer
  2. "Discrète, passe partout, elle se fond dans le paysage ..." Fichtre, on a pas le même Locke en tête qui aime à se cacher en se faisant voir et qui n'est discret que parce que tel le nez au milieu de la figure, on ne le voit pas tellement c'est... osé.

    Enfin de toute façon, c'est un super roman et les suivants te donneront des saveurs plus poussées encore maintenant que tu connais les protagonistes... ainsi que certains antagonistes.
    Oh oui tremble devant les mages esclaves !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne l'ai pas encore lu ^^ et la saga est dans ma liseuse autant dans ma liseuse que dans ma bibliothèque comme quoi il y a de l'espoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour moi je l'avais (dans son ancienne version dédicacé même) dans ma bibli et en numérique, et je l'ai pris en service presse pour être obligée de le lire, sinon j'en serais tjs au même point!

      Supprimer