vendredi 15 novembre 2019

LES VEILLEURS DE GLARGH de John Lang


Editions Octobre
Collection Naheulbeuk
Parution: août 2019
384 pages
31.90 euros



☇ L'avis éclair de Phooka sur les veilleurs de Glargh de John Lang ☇


Du polar-fantasy avec une jolie touche d'humour, un chouette cocktail pour passer un bon moment de lecture !



L'AVIS DE PHOOKA





Qui ne connaît pas John Lang ? Personne je pense. Son Donjon de Naheulbeuk a fait des ravages en BD et ses romans se sont eux aussi taillés un joli succès. Mais si vous pensez que John Lang a fait le tour de la terre de Fangh et qu'il nous a déjà tout raconté vous vous trompez.

Cette fois, nous quittons nos aventuriers habituels (même si on les croisera au détour d'une scéne), pour découvrir de nouveaux personnages. L'action se passe dans la belle cité de Glargh, gardée avec beaucoup de zèle par de fiers soldats. Parmi ces soldats, le lecteur fait connaissance avec l'unité Furets. Une unité de jeunes recrues, franchement hétéroclite et pas forcément la plus douée ou la plus efficace. Sa composition ne vous étonnera que peu si vous connaissez bien l'univers de John Lang. On y rencontre donc Ploubichou, le chef, un peu beaucoup trouillard, Laberta la magicienne, Ebenezer l'ingénieur un peu porté sur la bouteille, Murizul le nain, soldat lourd, et compagnon de beuverie du précédent, Régis le médecin un peu trop enthousiaste et zélé, Bertin-Renard l'autre soldat lourd, nobliau à la silhouette de poulet et gaffeur de l'extrême, Gavin éclaireur, Zalvine une elfe, éclaireur elle aussi et Sheelag l'amazone au caractère euh ... bien trempé et qu'il vaut mieux ne pas regarder trop longtemps. Une jolie troupe de bras cassés ...

Alors que des troubles éclatent en divers endroits de Glargh, les Furets sont envoyés en mission spéciale (qui rapporte donc plus de pièces d'or ...) sur une scène de crime. Régis étudie les corps avec un enthousiasme confondant, tandis que le reste de l'unité inspecte, farfouille, étudie ... en essayant de casser le moins de choses possibles. Un deuxième crime est découvert et la petite troupe enquête de nouveau. Au hasard de leurs découvertes, il semble bien qu'ils aient soulevés un gros lièvre. Oui mais voilà, les émeutes deviennent de plus en plus nombreuses dans la ville et les Furets ne sont plus envoyés en mission spéciale. Pourtant leur curiosité est piquée et ils décident de continuer l'enquête sur leur temps libre sans se faire (trop) remarquer. Malgré leur peu de compétence en tant qu'enquêteurs, ils découvrent petit à petit des indices qui les emmènent souvent vers des impasses mais qui forment malgré tout un faisceau.

Ce qui est étonnant avec ce roman c'est que c'est d'abord de la fantasy bien troussée. La ville de Glargh a tous les ingrédients d'une ville moyenâgeuse de toute saga de fantasy digne de ce nom. Les héros viennent d'horizons très divers: humains, nains, elfes, amazone. Toutes le ethnies sont représentées et chacune a bien sûr ses caractéristiques propres. Cependant la plus grande partie de ce roman est une enquête digne d'un polar noir. Des crimes, des gens torturés et des objets mystérieux qui disparaissent. Pourquoi ? Comment ? Par qui ? Telles sont les questions auxquelles nos héros vont devoir répondre.

Bien sûr tout ce qui précède n'aurait pas la même saveur sans la plume de John Lang. Son humour et sa dérision sont un délice. Ce qui est frappant dans ce récit c'est la dualité que l'on ressent. En effet, les personnages sont traités comme ceux de la bande dessinée, c'est-à-dire avec une drôlerie très caricaturale. Et si tout le roman était traité de la même façon, nul doute qu'il en deviendrait lassant. Et c'est là que John Lang montre son savoir faire, car le récit lui est on ne peut plus sérieux. L'enquête est difficile, les crimes odieux et le contexte "politique" complexe. On a donc une histoire très sérieuse servie par des protagonistes qui le sont beaucoup moins et le mélange des deux est un vrai plaisir de lecture.

John Lang réussit une fois encore son pari avec un roman situé dans  le monde de Naheulbeuk mais sans ses héros habituels. Les veilleurs de Glargh est un savoureux récit mélangeant avec brio suspense et humour. Du polar-fantasy qui captive le lecteur et se lit avec beaucoup de plaisir.





tous les livres sur Babelio.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire