jeudi 29 février 2024
mercredi 28 février 2024

GpP 2024 : ARGYLL vous offre...

 





Alors même que nous n'avons aucune sélection chez eux, Les éditions Argyll s'associent avec Bookenstock pour vous proposer de gagner un exemplaire papier du dernier Christian Léourier : LES OISEAUX D'ARGYL !



Avec une couv somptueuse que l'on doit à Xavier Collette comme toujours chez eux ❤❤❤


Un grand merci à Argyll !


Pour tenter de gagner ce roman, c'est très simple, il vous suffit juste de VOTER POUR LE GpP : ça se passe ICIVotre vote vous mettra automatiquement sur le tirage au sort des gagnants qui aura lieu un peu après la publication des résultats du GpP 2024 !





GpP 2024 : Rozenn Illiano vous offre...

 


Inutile de présenter Rozenn Illiano, en tous cas si vous traînez vos guêtres sur Bookenstock ! En peu de temps, exactement depuis novembre 2022 avec Midnight City, Rozenn est devenue une incontournable pour nous, enchaînant les coups de coeur ! Il n'y a qu'à voir : 3 coups de coeur en 2023 !!!

Et, comme pour Vincent Mondiot, on n'a pas eu le temps de lui demander quoi que ce soit, Rozenn s'est proposée pour doter plus que généreusement notre GpP : Un relié, un broché et trois ebooks par titre sélectionné, sauf pour Night travelers qui est un tome 2 et donc ce sera plus logique de proposer le tome 1 pour vous permettre de découvrir cette série, à savoir Midnight City !

Place aux images !!!


LE TEMPS DES CENDRES - ORACLES
1 exemplaire



LE TEMPS DES CENDRES - ORACLES
3 Ebooks



💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙

MIDNIGHT CITY


 
MIDNIGHT CITY
3 Ebooks




💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙



LA MAISON AUX ÉPINES



LA MAISON AUX ÉPINES
3 Ebooks





💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙💙



Un immense merci à Rozenn !


Pour tenter de gagner un de ces exemplaires, c'est très simple, il vous suffit juste de VOTER POUR LE GpP : ça se passe ICI. Votre vote vous mettra automatiquement sur le tirage au sort des gagnants qui aura lieu un peu après la publication des résultats du GpP 2024 !






mardi 27 février 2024

FALLEN ANGEL tome 1 de Camille Creati [audio]

Éditions Audiolib
9h22
Lu par Léa Issert et Raphaël Cohen








☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 de Fallen Angel  ☇


Vous savez que je n'aime pas "casser" un roman, je trouve toujours des bons côtés à présenter.
Mais là je sèche, c'est tellement mauvais que je ne comprends même pas comment il a pu être édité ...


L'AVIS DE PHOOKA:



    Si je mets quand même une note moyenne, c'est parce que je n'ai rien à reprocher à l'audio et qu'ici je chronique le roman audio. Le roman j'aurais mis la plus basse note.  Mais l'interprétation de Léa Issert est très bonne et celle de Raphaël Cohen est même excellente. Et je suis même carrément admirative de leur performance compte tenu du texte qu'ils ont dû jouer ...

    Si vous suivez ce blog, vous savez que jamais je ne "casse" un roman (en 15 ans de blog ce n'est pas rien!). Je déteste les gens qui font ça. Parce qu'on trouve toujours quelque chose à mettre en avant. Mais là je crois que c'est la première fois que ça m'arrive. Je ne trouve rien. Rien de rien. Pire que ça, moi qui suis vraiment très bon public, je me laisse facilement emporter et surtout en roman audio. Et cette fois, pour la toute première fois et alors que j'écoute des audios depuis des années, j'ai abandonné. Oui carrément abandonné ! 

    Mais revenons à nos moutons. Fallen Angel est censé être une Dark romance. Erato est la fille d'un puissant chef de gang, un narcotrafiquant californien. Alors qu'une guerre explose avec un autre gang, il l'envoie dans une résidence secondaire pour qu'elle y soit en sécurité et il lui octroie un garde du corps. Un de ses meilleurs éléments: Caz. Jusque là, c'est un scénario extrêmement classique, on sent le huis clôt arriver et les tensions s'exacerber entre les deux. Ça été vu et revu mais si c'est bien écrit et si les personnages tiennent la route le récit peut être passionnant. Oui mais voilà, rien ne va ici ...

    Erato est censée être une môme un peu badass mais se comporte en fait comme une ado infecte en crise. Elle est immature au possible, naïve et juste tête à claques, voire même souvent idiote. Caz  le garde du corps inflexible et mauvais garçon est simplement caricatural et tout aussi idiot que sa protégée ... Son sex appeal est juste proche du néant et son comportement tout aussi immature que celui d'Erato. Sérieux depuis quand un garde du corps  censé surveiller sa cliente en période de crise extrême, l'emmène voir ses parents (ses parents à lui hein ...)? Depuis quand parce que le père d'Erato lui demande de ne pas la quitter des yeux plus de 10 minutes,  il l'empêche de prendre son temps sous sa douche, démonte la porte de la chambre de sa cliente ... mais va dormir dans la sienne à l'autre bout du couloir avec la porte fermée ? Depuis quand un garde du corps aussi "sérieux" et "dangereux" picole et descend des bouteilles de rhum ? J'avais commencé à faire une liste des incohérences (problème de temporalité, manque de logique etc ...) et cette liste est devenue tellement longue que j'ai arrêté. J'ai continué à écouter encore un moment parce que je déteste abandonner un roman. Quitte à lire en diagonale je vais toujours jusqu'au bout, mais là je n'ai pas pu ...

    De la Dark romance, il m'arrive de temps à autre d'en lire. C'est un genre que j'apprécie quand c'est bien fait et surtout quand c'est original. Or dans le cas de ce Fallen Angel, non seulement ce n'est pas (du tout!) original mais en plus c'est mal écrit. Je suis navrée pour Camille Creati qui est française (oui j'ai vérifié parce que j'ai cru qu'il y avait un problème de traduction ...j'en étais là, c'est dire ! ) et qui en plus semble bien sympa, mais rien ne va dans ce roman. Il semble avoir été écrit par une collégienne et si je n'en veux pas à l'autrice qui a le droit d'écrire ce qu'elle veut, j'en veux par contre à ses bêta-lecteurs (jamais je n'aurais laissé passer toutes ces incohérences!) et surtout à ses éditeurs qui n'ont clairement pas fait leur boulot. 

    Rien à reprocher par contre à Audiolib et aux interprètes qui font un boulot remarquable et admirable, à part sans doute d'avoir choisi ce roman là en particulier alors qu'il en existe pléthore de bien meilleurs ;).

    Quant aux notes élevées de ce roman sur les différents sites, je préfère ne pas m'appesantir ... J'espère juste que toutes ces lectrices ont eu l'occasion par la suite de découvrir de vraies bonnes Dark romance si elles aiment ça ;)

En résumé, côté production c'est un superbe audio comme toujours avec Audiolib, mais de grâce la prochaine fois, choisissez un bon texte ;)

lundi 26 février 2024

PORCELAINE SOUS LES RUINES de Ada Vivalda

 


Éditions OLYMPE
395 pages
23 euros




L'avis express de Dup sur Porcelaine sous les ruines de Ana Vivalda

Immense coup de cœur pour ce roman qui est un mélange des genres de la littérature de l'imaginaire !


L'AVIS DE DUP



Quel plaisir de retrouver cette plume délicieuse, poétique et toujours pleine de surprises de Chris Vuklisevic qui se cache sous le pseudo de Ada Vivalda. Même si je ne comprends pas le besoin de pseudo, je m'en moque complètement, tant que je sais qui se trouve dessous, Chris peut en changer à chaque parution si elle veut !!!

Nous sommes sur Terre, en Irlande, ou du moins ce qu'il reste de l'Irlande, dans un futur que l'on espère le plus loin possible s'il devait advenir. Un réseau de petites îles et d'archipels, entourés par la montée des eaux, et il faut le dire, probablement destinés à disparaître. La plupart des humains se sont fait la malle vers d'autres planètes plus hospitalières. Ne reste que les laissés-pour-compte, les sans le sous, les Abandonnés.

Et bien sûr, l'homme ne serait pas l'homme s'il n'y avait pas des conflits de voisinage... Ici s'opposent les îles de Cymri et celles d'Hibernia. Les premières où règne surpopulation et production à outrance, hors-sol car la terre y est desséchée, vidée de sa substance, et dont la technologie domine mais où la famine menace malgré tout. Et les îles d'Hibernia, où la terre reste fertile et productrice, mais Hybernia est agricole et non industrielle. Cette dernière a cruellement besoin de matériaux pour construire des digues et endiguer la montée des eaux, Cymri a besoin des secrets agricoles de son voisin pour nourrir son peuple.

Tandis que Cymri est dirigé par un conseil d'élus, à Hibernia c'est Alba, Lady Whitmore, qui veille sur son peuple, ses enfants. On sait très vite qu'Alba n'est pas comme les autres, avec ses yeux d'obsidienne à la place du blanc. Et puis, elle a vu naître les vieillards d'Hibernia, et elle est toujours aussi jeune... Il lui reste quelques pouvoirs également, ténus.

Alba est un Génie, le Génie de l'Immaculé, bannie de sa contrée par la mère des Génies, Hécate, parce qu'elle a accordé bien plus des trois vœux aux humains. Condamnée à vivre pour l'éternité sur Terre alors que celle-ci se meurt, condamnée à ne plus aimer sous peine de souffrir la disparition de l'être cher dans un avenir trop proche pour elle.

Alors qu'Alba désire négocier, parlementer pour échanger, Cymri est beaucoup plus belliqueuse sous l'influence de certains conseillers. Néanmoins ces derniers envoient quand même un émissaire, d'aucun dirait un espion, sur Hibernia : Lethan Alcor.

Han... Lethan ❤❤❤

Et bien, le reste je vous laisse le découvrir car c'est cela qui fait le sel de ce roman. La relation qui se tisse entre ces deux "ennemis". Pleine de joutes verbales délicieuses, d'affrontements, d'espoirs et de déceptions, bref de tension sexuelle menée à son paroxysme. On reconnait bien la patte de Anna Triss citée dans les remerciements ! Chris était à bonne école et j'avoue que c'était une bonne élève. Elle a mené ça crescendo, lentement, mais j'étais ferrée et n'ai pas pu lâcher mon livre une fois démarré. Lu d'une traite en le savourant, cela faisait longtemps que cela ne m'étais pas arrivé !

Mais Porcelaine sous les ruines n'est pas que ça et vous réservera d'autres surprises lors de la résolution du conflit. L'idée de revisiter les déités en tant que Génie est innovante et bienvenue, elle apporte une certaine fraîcheur à cette histoire qui est, de fait, un mélange des genres parfaitement réussi. Et toujours cette ode au thé partout dans ces lignes, j'adore ! C'est un immense coup de cœur que je ne peux que vous conseiller de découvrir.

NB : J'hésitais à participer cette année encore au festival des Imaginales, mais c'est décidé, rien que pour rencontrer Chris Vuklisevic, j'irai !!!