lundi 26 avril 2021

BIOTANISTES de Anne-Sophie Devriese

 



Éditions Actusf
Collection Naos
600 pages
19,90 euros




L'avis express de Dup sur Biotanistes de Anne-Sophie Devriese

Un roman de Fantasy original et passionnant. 
Une histoire et des personnages poignants.
Un coup de cœur évidemment !
(et ça rime 😁)



L'AVIS DE DUP




Anne-Sophie Devriese situe son roman sur notre planète dans un futur que l'on devine plus ou moins lointain, mais sans nous donner de repère. Et c'est bien sûr voulu, parce que ce futur est celui qui se profile à l'horizon si nous continuons à polluer les airs, les océans, détruire la couche d'ozone, etc... Il ne reste plus qu'un caillou tout sec où quasi rien ne pousse. L'eau est le bien le plus précieux : un enfant n'a pas le droit de pleurer "Ne gâche pas ton eau !". Un post-apo donc.

On va suivre Rim, une jeune sorcière orpheline, toute sa famille ayant été éliminée par le Fléau. Elle avait été récupérée alors enfant par Ulysse, un jeune conteur itinérant qui l'avait ramenée au Convent. Rim considère donc Ulysse comme son parrain, un lien profond les unis. 

Rim va donc grandir dans ce convent, se faire apprécier d'Anthoïna la maîtresse Biotaniste, apprendre à se méfier de certaines enseignantes et de la matriarche, se faire une amie Alex et une ennemie Olympe. Suivre le quotidien de cette ado nous permet de comprendre le fonctionnement de ce convent, et de réaliser que nous évoluons dans une société matriarcale (je reviendrai sur ce point plus loin).

Elles sont nombreuses à être ainsi récupérées et éduquées. Elles suivent toutes un apprentissage sévère et vaste : l'Histoire, la Géographie, la Botanique, les poisons, mais aussi les armes et les arts d'auto-défense. Leur éducation est entièrement ciblée pour décupler leur capacité à mémoriser des textes. Car ces jeunes sorcières, dès qu'elles atteignent l'âge de 16 ans acquièrent les capacités d'arpentage. Elles font des sauts dans le passé. Elles y puisent des connaissances qu'elles retranscrivent scrupuleusement dès leur retour.

L'intrigue qui tourne autour de ce Fléau, met un certain temps à s'installer, mais qu'importe, parcourir ces pages fut un vrai plaisir. La notion de Biotanique est juste géniale mais je ne vous en dirai pas plus pour vous laisser le plaisir de la découverte. Celle d'arpentage également, même si celle-ci s'apparente plus à la roulette russe. 

Mais ce que j'ai le plus adoré dans ce roman, c'est découvrir cette société matriarcale par le biais de petite réflexion anodine de la vie de tous les jours. Anne-Sophie Devriese nous dépeint le miroir de notre société avec une inversion des comportements masculins/féminins. Je m'en veux terriblement de ne pas avoir noté les pages pour quelques citations ! Je peux quand même vous livrer le début d'un conte raconté à la veillée, au coin du feu dans la fraîcheur toute relative des nuits.
Il était une fois une femme prénommée Barbe. Elle possédait beaucoup de tours à vent (système pour récolter l'humidité de l'air) et une immense plantation d'indigo. Pour cette raison, tout le monde la connaissait sous le nom de Barbe Bleue. 

Ce renversement de la société patriarcale poussé à l'extrême montre tellement bien l'absurdité de cette différence, c'est assez amusant. Le combat pour l'isocratie et la recherche des raisons pour lesquelles les hommes ont perdu le pouvoir sera le fil rouge du roman.

J'ai beaucoup aimé également les personnages développés par l'autrice qui sont fort bien creusés. Et pas seulement Rim et Alex qui en sont les principaux. Olympe par exemple, qui représente le personnage sombre et surtout détestable, a sa psychologie particulièrement bien soignée. Les relations qui se développent entre tous ces personnages, et ils sont nombreux, sont peaufinées et prennent bien aux tripes. J'ai été très touchée par l'histoire et le dilemme de Meriem notamment. 

Ben en fait, vous savez quoi ? J'ai tout aimé dans ce Biotanistes. L'univers, l'intrigue, les personnages et les thématiques abordées, la plume agréable et légère de Anne-Sophie Devriese. Je ne peux que vous conseiller de le lire ce Biotanistes, en plus c'est un one-shot. Un premier roman fort réussi, une autrice belge à suivre assurément ! Dois-je avouer que j'ai choisi ce livre uniquement à cause de la couverture ? Avouez qu'elle est magnifique. Elle est de Zariel ♥ 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire