vendredi 2 avril 2021

PORTEURS D'ÂMES Tome 3 de Sarah Juna

 



Éditions Alter Real
406 pages
20 euros





L'avis express de Dup sur Le souffle de l'altaïca de Sarah Juna


Un tome 3 un cran largement au dessus des précédents. Il aurait pu, il aurait dû être un coup de coeur. C'est rageant !


L'AVIS DE DUP



C'est avec plaisir que j'ai retrouvé le peuple des Huatlas de Sarah Juna. Alors, si le premier tome faisait la part belle aux Porteurs d'âmes, dont vous trouverez la définition dans ma chronique, tous ne sont pas porteurs d'âmes. Ils ne se lient pas avec un animal mais ont des affinités avec les éléments, comme Malek dans le tome 2 qui manie la terre et le vent. Bon, il reste le feu et l'eau me suis-je dis en piochant ce troisième tome. Et bien non, l'autrice va beaucoup plus loin et explore d'autres pistes !

Nous découvrons donc Ely qui est professeur et encadre des orphelins dans un institut retranché au fin fond de la Sibérie. Et donc là, orphelins, institut caché, cela fait tilt : Ely fait donc partie du Mouvement, cette branche de Huatlas dissidents qui n'aspirent qu'à éradiquer les humains de la terre afin d'arrêter la pollution, la surpopulation et tous les soucis que rencontre la planète aujourd'hui ! Mais Ely est loin de ces considérations, elle est heureuse là, car loin de toute activité humaine et de leurs appareils émettant des ondes. Car son affinité, qu'elle considère comme une malédiction, va pour les ondes qui lui pénètrent le cerveau et y créé une véritable cacophonie.

Alors qu'elle doit pour la nième fois quitter le bâtiment retranché pour récupérer dans la nature Mia, une jeune ado fugueuse récidiviste, l'institut est attaqué par les chasseurs d'Edriel. Nous savions à la fin du tome 2 qu'ils avaient gagné une bataille mais pas la guerre contre le Mouvement. Ely ne peut retourner à l'institut et fuit avec Mia, mais elle sera traquée et très vite rattrapée par Jason, un des meilleurs Gardiens de l'équipe d'Edriel sur place.

Ely se sent attirée par Jason et pourtant il est l'ennemi. L'énorme cas de conscience basé sur des idées fausses martelées dans son crâne vont ternir un peu la romance de cet opus sur une grande partie du roman. D'autant qu'Ely a tendance à rabâcher sans cesse les mêmes arguments dans sa tête, et comme elle nous en fait part à chaque fois vu que c'est la narratrice, c'est énervant. J'avoue que c'est uniquement ça qui m'empêche d'en faire un coup de coeur, parce que franchement tout le reste est excellent.

Jason d'abord. C'est un amour cet homme, même s'il est porteur d'âme avec une belette altaïca que j'ai baptisé immédiatement Pestouille. Quant au don qu'il a développé entre lui et son animal totem, je vous laisse le découvrir ! C'est vraiment top ! À la base, Jason n'était pas là pour rencontrer son âme soeur, mais pour retrouver sa petite soeur qui a été enlevée il y a quelques années. Les précédentes découvertes sur le Mouvement lui font suspecter que ce sont eux à l'origine de l'enlèvement. La retrouvera-t-il ? Et surtout avec quel état d'esprit ? Le Mouvement semble exceller dans la manipulation psychologique, alors... t puis, après Jason, il y a Mia. J'ai adoré cette môme, muette mais capable de faire passer tant d'émotions simplement dans ses regards, ses attitudes. Elle est pleine de ressources et sait très bien tirer profit de son handicap.

Les troupes d'Edriel ont réussi leur objectif : récupérer le maximum de gamins car tous ces "orphelins" ont été arrachés à des familles aimantes, voire même créés orphelins lorsque les opérations de rapt ne se sont pas bien passées. Mais le Mouvement n'a pas été décapité et compte bien récupérer ses pions. 

La bataille finale est juste énorme. Le mixe que nous fait Sarah Juna entre l'utilisation de technologies d'attaque de pointe et le déchaînement des différents dons de chaque Huatlas rend les derniers chapitres incroyablement prenants. De plus on va perdre quelques personnages clés et je vous prie de croire que l'émotion est au rendez-vous ! La lecture devient impossible à interrompre et on termine ce livre complètement étourdi par l'intensité qui se dégage de ces dernières pages. 

En tous cas, si un tome 4 pointe son nez, je serai au rendez-vous car cette série Porteurs d'âmes vaut le détour et s'améliore de façon notoire au fil des tomes. J'espère bien arriver à la coup de coeuriser 😁 !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire