mardi 6 avril 2021

ROYAUMES ENNEMIS tome 1 de Sylvie Kaufhold

 Tome 1
Les magiciennes


Les éditions du 38
343 pages
16 euros
6.99 en numérique



En savoir plus




☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 de Royaumes ennemis  ☇



Un roman de fantasy féministe sans être militant, avec un imaginaire incroyable.
A découvrir !!




L'AVIS DE PHOOKA:








Sylvie Kaufhold, je la connaissais par ses écrits jeunesses (voir à la fin de cette chronique). Des écrits toujours un peu militants et très intéressants. Et puis, arrive ce Royaumes Ennemis, son premier roman adulte de fantasy. Toujours militant (j'y reviendrai), mais surtout ô combien passionnant. L'autrice a clairement trouvé sa zone de confort, elle s'est envolée. Ses ailes sont elles violettes ou noires ? En tout cas elle a atteint avec ce roman une strate bien supérieure. Je me suis prise une belle claque et je vais vous en toucher quelques mots ...

Un démarrage très classique. Khazan, le très puissants et ambitieux seigneur des Tsets est en pleine guerre. Son but: unifier tous les petits royaumes pour y apporter la paix. La guerre pour la paix. Il n'est pas le premier à y penser. Mais cette guerre lui permet d'oublier ce qui le ronge de l'intérieur. Sa femme mourante, son bébé sur le point de naître. Bébé qui sera la symbole de la fin de la femme qu'il aime. Il ne peut rien y faire et préfère fuir. En tant que chef des armées il est un prodigieux stratège et il sait bien s'entourer. Ses lieutenants lui sont fidèles et il a choisi les meilleurs. Parmi ceux là, Iridiane, une jeune femme qui compense son manque de force brutale par la vivacité de corps et d'esprit. Iridiane pourrait être son second, sauf que c'est une femme et que ça ne s'est jamais fait, même si elle en a toutes les capacités. 

Les royaumes ennemis sont nombreux, mais les plus puissants sont sous la coupe de Zei la reine des royaumes du Sud, des royaumes pirates qui vivent en pillant leur voisin. Zei, ses neuf enfants dont trois filles Zeizei, Zeilan et Zeizan. Ces deux dernières sont des chefs de guerre sans pitié. Elles massacrent et annihilent des villages entiers sans merci. Leurs armées sont puissantes et leurs alliés nombreux. Quand l'hiver sera fini, elles seront assez puissantes pour contrecarrer les projets de Khazan.

Khazan doit trouver des alliés lui aussi, mais depuis peu une présence s'immisce dans ses rêves: Lulaï. Cette femme le fascine au point qu'il n'a plus le choix, il doit aller vers le Nord pour la rencontrer!
Charge à Iridiane et à ses proches seconds d'aller vers La Ruche ... 
La Ruche je ne vous en dirai rien. À vous de la découvrir. Elle porte bien son nom et elle vous réservera de fabuleuses surprises.

Présenté comme ça, vous allez penser que ce roman est de la fantasy "classique" et que le lecteur va suivre Khazan pendant tout le récit. Oui ... mais non.

Si effectivement Khazan est le centre, le catalyseur de l'histoire en quelque sorte, il n'est "que ça". Son rôle est d'attirer de façon volontaire ou non, toutes les femmes qui vont à elles seules façonner un récit incroyable. Iridiane bien sûr, une vraie cheffe de guerre, intelligente, pleine de ressources et qui va devoir défendre son droit d'être femme et guerrière. Lulaï, la magicienne du Nord, si puissante, d'abord sous la coupe de sa mère et qui va s'en affranchir. Matricia, et ses "soeurs" de la Ruche dont le mode de vie va changer du tout au tout. Et puis bien sûr les reines du sud, puissantes guerrières, manipulatrices et sans pitié. Toutes vont converger pour une raison ou une autre vers Khazan et leur affrontement sera digne des plus grandes épopées.

Bien sûr, ce roman est épique, bourré de suspense et de rencontres. Il est superbement écrit, bien plus mûr et puissant que les autres écrits de Sylvie Kaufhold. Qui aime bien châtie bien, dit-on alors si je dois faire un bémol, c'est juste sur une certaine froideur parfois vis à vis des personnages. On aimerait plus d'amour de la part de l'autrice dans le texte, mais c'est vraiment bénin et on oublie très très vite ce petit défaut pour se replonger dans la lecture. Les chapitres sont courts, on passe d'un royaume à un autre, d'un personnage à un autre et c'est très vite qu'on arrive à la fin. Une vraie fin, car si le roman n'est que le premier tome d'une trilogie, il constitue néanmoins une histoire complète et c'est parfait ainsi.

Royaumes ennemis est un superbe roman de fantasy, incroyablement imaginatif, bourré de surprises et c'est aussi un roman militant, féministe sans être militant. Une ode à la femme. Une très belle surprise de la part de l'auteur qui prend clairement son envol avec cette fantasy adulte. Une superbe lecture que je recommande.



Le tome 2 de cette trilogie sortira en juin 2021 sous le titre Les origines

Et si j'étais vous, je viendrai jeter un œil sur le blog demain ...

Les autres roman de Sylvie Kaufhold:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire